AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Design optimisé pour Google Chrome et Safari.

Date : 9 de Onohozu 802

Partagez | 
 

 Retrouvailles [Enzo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Illyade Izun

Soldat Aiseki fantôme
Soldat Aiseki fantôme

Messages : 18
Date d'inscription : 07/09/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme:
Statut: Soldat fantôme

MessageSujet: Retrouvailles [Enzo]   Mer 27 Oct - 0:19

801
Les talons bas de ses sandalettes blanches n'étaient pas des plus pratiques dans ces rues... Les pavés s'amusaient à la faire trébucher. Au bout d'une dizaine de minutes comme ça, elle finit par pousser un soupir exaspéré et les retira, pour les ranger dans le petit sac accroché à sa taille. Bon, maintenant elle était pieds nus, certes. Mais au moins, elle ne tombait plus à chaque pas... Cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus mis les pieds dans cette ville... Depuis qu'elle avait déserté en fait. Cet endroit était trop proche du Quartier Général des Izumi, et elle n'avait pas vraiment envie de revoir les membres de son ancien clan. Mais, depuis le temps, ils l'avaient sans doute oubliée, non ?

Non, apparemment. Car elle reconnut très bien les deux jeunes hommes qui s'approchèrent d'elle, ainsi que la fille qui les accompagnait. Allen & Sid Baksti, Zelly Tynien. Respectivement frères et cousine. Une vraie famille de pestes. L'inconvénient étant qu'ils étaient tout aussi dangereux et violent qu'elle était insupportable, et encore on pouvait facilement la ranger parmi les dangereux. Comme quoi, il ne faut pas tellement se fier aux apparences : Zelly est tellement mignonne... Le deuxième inconvénient, c'est qu'ils semblaient bien décidés à continuer le travail des pavés et de ses chaussures, à savoir lui casser les pieds. Sauf que si elle faisait quelque chose qui ne leur plaisait pas, ils seraient tout à fait capable de lui casser autre chose... N'importe quoi, du moment que ça lui fasse mal et qu'il y ait un craquement bien fort et sonore. Voilà, elle en était à peu près là de ses constatations quand ils arrivèrent à son niveau.

La première chose qu'elle put constater, c'est qu'ils avaient à peu près autant changé mentalement que physiquement : absolument pas. Ils avaient toujours un caractère avoisinant au choix celui d'un ours ou d'un serpent, et un esprit-cerveau dont l'existence n'avait pas du être plus longue que celle d'un papillon de nuit en plein jour... Stupides et agressifs. Quelle manque d'évolution sublime ! Donc, Mademoiselle Zelly gloussait à peu près aussi fort qu'une dinde en chaleur tandis que ses très chers cousins alignaient blagues de mauvais goût et provocations douteuses. A croire qu'ils trouvaient ça amusant de sortir toutes les insultes que le malheureux pois-chiche qui prenait place dans le vide sidéral de leur crâne avait eu la capacité de retenir. C'est fou, d'un côté, le nombre d'insultes que peut retenir un cerveau si peu habitué aux exercices musculaires. Mais ils ne connaissaient pas vraiment plus de mots que ça, en même temps... Nous disions donc...

-Oh ! Illyade Izun ! Ça faisait un bail, ma belle.
-Je ne suis pas TA belle, Sid...
-Non tu as raison, Illy, tu n'es pas belle du tout.

A cette phrase, le gloussement de Zelly devint limite spasmodique. Elle était secouée d'un rire qu'elle n'osait prononcer, ce qui se résumait à une main sur sa bouche et à une sorte de son suraigu rappelant à s'y méprendre le grincement de deux objets métalliques : extrêmement désagréable. Encouragés par ce pitoyable semblant de rire, les deux garçons ricanèrent et reprirent de plus belle, si on passe sur l'expression.

-C'est un masque ce truc rouge ?
-Mais non Allen, c'est son vrai visage. Ce sont surement ses marques qui ont grandi...
-Oh, et donc je suppose que toi, Sid, tous ces points noirs sur ton visage ce sont des trous pour une énième paire de boucles d'oreilles ?

Pour le coup, aucun des trois n’apprécia. Elles n'étaient donc pas nouvelles, ces tâches noires. Sûrement un quelconque problème de peau du à l'âge. La puberté, ce genre de choses... A vrai dire elle n'y connaissait rien du tout. Elle ne s'intéressait pas vraiment à ces choses inexplicables que la nature fait. Le bras de Zelly, jusque là relié à ses lèvres, saisit le bras d'Illyade, lui jetant un regard noir qui ne lui fit ni chaud ni froid.

-Tu te crois drôle, peut-être ?
-Non non je t'assure Zelly, j'ai volontairement jeté un froid sur cette conversation des plus ennuyeuses pour ne plus entendre ton rire insupportable de poule en ovulation...

Choquée, la jeune Izumi lâcha prise sous le regard exaspéré d'Illyade qui, mettant de côté sa timidité fantomatique pour le moment, leur jeta à tous un regard des plus glacés.

-Bien... Vous êtes venus ici uniquement pour lancer vos blagues idiotes et inutiles ou vous aviez quelque chose d'un tant soit peu intéressant à dire ?
-Pourquoi tu as déserté ? En plus à ce que je vois tu as rejoint les Aiseki.
-Tu es donc réellement une traîtresse, en fait.
-On va te faire regretter d'avoir abandonné ton véritable clan.

Illyade eut beau se défendre, ils réussirent à la traîner dans un bâtiment vide loin des regards. Ce fut Zelly qui lui porta le premier coup, avec le talon à semelle renforcée de ses chaussures, au beau milieu de l'estomac... Elle cessa de compter au septième coup qu'elle reçut...( total -25PV)

-Alors, ça te rappelle des souvenirs, peut-être ?

Le rire de Zelly prit une teinte beaucoup plus pernicieuse que ses gloussements précédents...


Dernière édition par Illyade Izun le Jeu 28 Oct - 19:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hybiku-fascination.forumactif.com/index.htm
Enzo Eiku

Chef du clan Onotsuma
Chef du clan Onotsuma

Messages : 25
Date d'inscription : 22/10/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Les poings, ça compte ?
Statut: Chef de clan

MessageSujet: Sauvetage [Illyade]   Mer 27 Oct - 13:45

Enzo rangeait tranquillement ses feuilles, entassant les rouleaux de parchemins dans un tiroir déjà plein à craquer. Etre chef de clan n'était pas tous les jours reposant, et aujourd'hui, c'était encore pire. Fatiguant à l'extrême... Ça faisait plus de trois heures qu'elle collectionnait requêtes, plaintes, réclamations, dans ce tiroir auparavant vide... Il lui avait suffit de trois heures pour le remplir. Elle soupira en avisant le groupe de personnes qui attendaient encore. Les cloches du prêtre la firent souffler de soulagement. Bon, elle disposait donc de trois heures pour se reposer. En comptant l'heure du repas, ça lui faisait quatre heure de pause. Elle ferma les yeux, remerciant intérieurement le prêtre, et verrouilla la porte de son bureau, ouvrant la porte fenêtre dans le fond pour respirer un peu d'air frais. Ça commençait à sentir fort la sueur dans la pièce administrative, mine de rien. Et dire qu'il était à peine sept heures...
Ses pieds nus touchèrent la neige qui s'agglutinait au sol... Froide, comme d'habitude, mais elle sourit. Ce contact lui avait manqué... Ça faisait presque un mois qu'elle n'avait pas eu l'occasion de sortir... Elle avait loupé une grande partie de la saison blanche, et ça lui tapait proprement sur les nerfs.

"Ils peuvent pas faire des réclamations en saison sèche aussi... Pourquoi faut-il toujours qu'ils choisissent ma saison préférée pour venir me casser les pieds ? La saison blanche se finit dans quatre jours..."

Enzo regarda la neige, un doux sourire flottant sur ses lèvres légèrement bleutées tandis que des flocons se collaient à sa peau, fondant presque aussitôt. Ses yeux se colorèrent d'un doux marron ambré qui flamboya comme la pierre dont ils avaient la couleur. Se figeant, elle jeta un regard à la porte fermée. Personne ne la voyait, personne ne pouvait entrer... La plupart des rideaux étaient encore fermés à cette heure... Retournant dans le bureau, elle ouvrir rapidement un des placards et en sortit les chaussures qu'elle devait normalement porter avec sa tenue officielle. Sauf que rester assise avec des chaussures pareilles, ça faisait mal aux pieds. Mais là, elles allaient lui être utiles.

Remettant de l'ordre dans ses beaux cheveux noirs, la jeune femme sortit de son bureau, fermant la baie vitrée suffisamment pour pouvoir rentrer par le même chemin. Puis, d'un pas rapide, elle quitta le "village" que formait son quartier général, évitant les regards. Quand elle eut définitivement quitté le cercle d'action de ses généraux, elle se mit à courir dans la neige, longeant la rivière Namida gelée jusqu'à l'endroit le plus mince pour sauter par-dessus, s'amusant comme une enfant. Arrivée à une distance respectable de la ville la plus proche, Monaï Nama, elle se laissa doucement tomber allongée dans la neige, les bras écartés, et respira un grand coup en fermant les yeux. Le contact glacé et mordant lui avait manqué. Bon, par contre, elle allait sûrement revenir enrhumée... Mais tant pis.. Elle prétendrait qu'elle avait pris froid en ouvrant la fenêtre. C'était certes irresponsable d'abandonner ainsi son travail, mais personne n'était là pour le lui reprocher...

"Et puis j'ai bien le droit de m'amuser un peu !"

Lentement, Enzo se releva en essuyant la neige collée à ses vêtements et à ses cheveux, secouant la tête pour retirer les derniers morceaux blancs. Puis elle marcha vers la ville à pas rapide, tandis qu'elle réfléchissait. En courant, elle avait économisé plus de vingt minutes de trajet. Ça lui faisait donc une demi-heure au lieu de pratiquement une heure. Donc elle avait gagné presque trois quarts d'heures de pause en plus. Tant qu'elle n'oubliait pas de rentrer avant la fin du petit-déjeuner, ça irait.

La chef des Onotsuma marchait donc dans les rues sans but précis autre que de contemplait la neige qui fondait sur les pavés sans s'y crocher, quand elle fut témoin d'une altercation entre quatre jeunes, dont trois semblaient s'acharner sur la quatrième. Enzo ne put admirer la répartie de celle au masque rouge. Mais quand les trois autres la traînèrent à l'intérieur d'un bâtiment qu'elle savait abandonné, elle suivit le groupe en se dissimulant du mieux possible. Pas assez bien apparemment... L'un d'eux cessa de martyriser la jeune fille pour se diriger vers Enzo, cachée dans l'ombre. Il ricana.

«Tu appelles ça de la discrétion ? Espérer pouvoir espionner des espions en te cachant si mal, c'est totalement stupide. »

Bon elle avait sa réponse. Des Izumi. Elle était vraiment mal tombée, pour le coup. Mais bon, quitte à être repérée, autant que ça soi utile à quelque chose... La dentelle qui ornait son poing gauche vint heurter violemment la mâchoire du jeune homme en même temps que ledit poing, et tandis qu'il vacillait l'autre poing alla frapper sa poitrine, lui coupant le souffle et l'immobilisant pour un petit moment. Elle saisit simplement la fille blonde par l'arrière du coup, appuyant sur sa nuque pour le repousser plus loin. Et le troisième se redressa, en posture de combat, une dague dans chaque main...


Dernière édition par Enzo Eiku le Ven 29 Oct - 22:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illyade Izun

Soldat Aiseki fantôme
Soldat Aiseki fantôme

Messages : 18
Date d'inscription : 07/09/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme:
Statut: Soldat fantôme

MessageSujet: Retrouvailles [Enzo]   Jeu 28 Oct - 20:32

Illyade avait eu du mal à faire le tri entre tout ce qui lui arrivait. Elle avait senti que le nombre de coups diminuaient, comme si l'un des trois était parti, et au vu de la puissance des autres, elle opta pour Allen. Ouais, c'était Allen qui avait arrêté d'essayer de la transformer en chair à pâtée... Tant mieux d'un côté, ça lui ferait ça de moins en courbature demain. Mais elle aurait bien aimé savoir ce qu'il faisait. Sauf que les poings de Zelly sur son visage l'empêchaient d'ouvrir les yeux.. La jeune Aiseki tenta de tendre la main vers son masque envoyé un peu plus loin dans la pièce, mais le pied de Sid sur celle-ci la fit gémir et elle grimaça, la main coincée sous la chaussure blanche. Elle allait encore en avoir pour des jours avec ces bleus et ces marques... Elle sentait même du sang couler sur sa tempe, là où le poing de la jeune fille l'avait heurtée un peu plus tôt... Et elle savait qu'ils finiraient par sortir leurs dagues... Ça s'était toujours passé comme ça, après tout... Elle avait encore figé dans sa mémoire le contact glacé des lames sur sa peau... Mais un poids, pas très lourd mais un poids quand même, se retira de son ventre en même temps que Zelly en était écartée... Et quand elle sentit que la chaussure se décollait de sa main, quand elle la sentit s'enfoncer dans son ventre pour passer au-dessus d'elle, son premier réflexe fut de passer sa main sur ses yeux et de saisir son masque, le raccrochant immédiatement à son visage, frottant ses yeux blessés pour les rouvrir, regarder autour d'elle...

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle fut surprise. Elle n'avait pas entendu Allen s'adresser à la femme un peu plus tôt, c'est pourquoi sa présence lui parut si étonnante. Le fait que le garçon soit agenouillé au sol en train de taper sur sa poitrine pour retrouver son souffle, ce qui soit dit en passant était complètement stupide comme idée, la fit se frotter encore les yeux pour elle sûre qu'elle ne rêvait pas. Zelly, non loin, était écroulée au sol, apparemment évanouie, un légère marque rouge s'estompant sur sa nuque... Quand à Sid, il faisait face à la femme qui l'avait apparemment sauvée, les dagues au poing et l'air décidé à lui régler son compte. Illyade connaissait la fourberie du jeune homme, presque digne d'un Nozomi... Aussi se dissimula-t-elle dans l'ombre pour venir en aide à sa sauveuse...

Les mains fragiles et abîmées de la jeune fille se saisirent des divers tuyaux/fils/aspérités/étagères qui ornaient le mur, l'escaladant de son mieux, et elle parvint à saisir une des poutres du plafond, forçant sur ses bras blessés pour se hisser dessus. Accroupie sous le plafond, elle se déplaça de son mieux de poutre en poutre jusqu'à arriver au-dessus des deux personnes, plus silencieuse qu'une ombre... Plus discrète qu'un fantôme... Et tandis qu'ils se battaient en-dessous d'elle, Illyade saisit entre ses doigts la dague qu'elle gardait accrochée dans son dos, au cas où. Et, attendant le moment propice, elle saisit la poutre entre les doigts de sa main encore valide...

Au moment attendu, elle se laissa glisser dans le vide, se retenant à la poutre d'une seule main, pendue dans le vide sans être pour autant visible. Et elle tomba directement sur Sid, qui s'était un instant écarté, le corps du garçon amortissant le choc qui aurait du la secouer de cette hauteur. Il finit dos contre le sol dans un gémissement de douleur, Illyade à genoux au-dessus de sa poitrine, la lame plaquée sur la gorge du jeune homme, un sourire carnassier sur les lèvres.

-Ben alors, tu n'es même pas fichu de me repérer ? ,,Ne jamais baisser sa garde”, Sid. Jamais.

Elle traça une ligne sanglante sur la gorge de Sid, qui ferma les yeux en grimaçant, au bord de geindre. Elle laissa échapper un bref ricanement agacé et lui donna un coup de poing dans la tempe. Le double choc de sa main et du bout du manche de son arme le fit perdre connaissance. Elle se redressa en titubant, essuyant machinalement le sang sur sa lame en la rangeant à sa place, attachée par un ruban et dissimulée sous les plis de sa robe. Puis elle se tourna face à la femme, sourit et s'inclina légèrement, saisissant les coins de sa robe.

-Je vous remercie, vous m'avez vraiment beaucoup aidée.


Dernière édition par Illyade Izun le Sam 20 Nov - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hybiku-fascination.forumactif.com/index.htm
Enzo Eiku

Chef du clan Onotsuma
Chef du clan Onotsuma

Messages : 25
Date d'inscription : 22/10/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Les poings, ça compte ?
Statut: Chef de clan

MessageSujet: Sauvetage [Illyade]   Ven 29 Oct - 23:02

C'est qu'il était coriace, le gamin ! Les armes n'étaient pas un problème, Enzo avait depuis longtemps l'habitude de sa battre avec des gens plus armés qu'elle et ça ne lui posait plus aucun problème. L'inconvénient, c'étaient les coups en traître et la rapidité... C'était vraiment un Izumi, ça ? Elle esquiva un coup à la gorge, se baissant brusquement pour échapper à la lame qu'il lançait dans sa direction et qui alla se planter dans le sol plus loin, à quelques millimètres de la jeune fille évanouie. Bon, elle n'était pas en état de récupérer l'arme pour l'instant, ça faisait déjà ça de moins à éviter.

Les deux adversaires tournaient l'un et l'autre, et la jeune femme finit par saisir le poignet armé du garçon, le forçant à tourner pour le coller dans son dos, pressant légèrement jusqu'à l'entendre fortement craquer. Dans un cri de douleur, il lâcha sa deuxième arme, que le pied d'Enzo s'empressa de faire glisser à l'autre bout de la pièce. Un violent coup de coude dans le ventre la fit lâcher prise, et elle arrêta coup sur coup en reculant légèrement, reprenant l'avantage quand son pied heurta l'épaule du garçon, l'envoyant reculer plus loin. Et la fille, dont l'un et l'autre semblaient avoir oublié la présence, choisit ce moment pour apparaître et plaquer l'autre garçon à terre... Enzo ressentant quasiment la même satisfaction que la jeune fille à l'entendre gémir.

"Mouais... une lavette quoi..."

En tout cas, même si elle était en position d'infériorité un peu plus tôt, la jeune brunette savait se battre. Et au vu de l'arme qu'elle utilisait...

"Une Izum... ah ! non, ça..."

Elle venait de remarquer la médaille Izumi barrée qui flottait sur les hanches de la fille. Déserteur, donc... Qui avait apparemment gardé les armes de son ancien clan à défaut d'en avoir d'autres... Certains membres de clan en voulaient aux déserteurs de les avoir abandonnés... Ils étaient de ceux-là ? C'est pour ça qu'ils martyrisaient cette fille ? Quand la jeune fille s'inclina, Enzo sourit et inclina doucement la tête, peu habituée à plus.

« C'est tout naturel. Même dans ce monde troublé, c'est inhumain de laisser quelqu'un se faire agresser sans réagir. »

Son regard passait de l'un à l'autre des jeunes écroulés, plus particulièrement le seul encore conscient, et elle lâcha un discret soupir.

« Je reviens »

D'un pas rapide, elle s'approcha du garçon qui avait enfin réussi à reprendre son souffle et lui donna un coup sec derrière la nuque, le faisant s'écrouler aux côtés des autres. Puis d'un pied elle fit sauter la dague entre ses mains et la rangea discrètement dans l'armure de ses mollets. Puis elle se tourna vers la jeune fille.

« Je pense qu'on ne devrait pas rester là.. Ils vont bien finir par se réveiller. Et s'ils s'en reprennent à vous, je pense que vous aurez bien pire que ça... Même si c'est déjà... »

La chef des Onotsuma grimaça. La petite était salement amochée, quand même... Rassemblant ses souvenirs, elle tâcha de se rappeler de ce à quoi elle ressemblait sans toutes ces blessures puis elle l'entraîna dehors, fermant lentement la porte derrière elles.

« Puisque nous sommes là, autant en profiter pour faire connaissance ? »


Dernière édition par Enzo Eiku le Lun 8 Nov - 1:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illyade Izun

Soldat Aiseki fantôme
Soldat Aiseki fantôme

Messages : 18
Date d'inscription : 07/09/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme:
Statut: Soldat fantôme

MessageSujet: Retrouvailles [Enzo]   Mer 3 Nov - 16:13

Illyade était littéralement tombée à pic. La jeune femme était en difficulté avant qu'elle n'arrête Sid... Jetant un dernier regard au corps inconscient, elle sourit à l'inconnue qui lui avait permis de reprendre l'avantage et, tandis qu'elle s'éloignait vers Allen, la déserteuse replia le ruban de sa robe, dissimulant de son mieux la médaille barrée qui ne la quittait pas, et resserrant par le même coup sa robe autour de sa taille tout en laissant une facilité d'accès à sa dague. Son regard surprit la main voleuse de sa sauveuse et elle sourit. Essayer d'être discrète dans une situation pareille, c'était peine perdue.

Illyade put également constater les dégâts sur son corps et grimaça à son tour. C'est vrai qu'ils l'avaient salement blessée... Bon, elle avait l'habitude, avant... Mais chez les Aiseki les gens ne s'en prenaient pas à elle, et heureusement, donc elle n'était plus habitué. Elle jeta un regard assassin aux trois corps inconscient et laisser échapper un petit sifflement de douleur quand se main retomba sur ses hanches, heurtant l'endroit qu'ils avaient le plus frappé.

-Effectivement... Je n'ose même pas imaginer à quoi je ressemblerais sans votre aide...

La jeune fille suivit la femme à l'extérieur, l'aidant à refermer la porte qui coinçait un peu, puis elle jeta un regard circulaire sur la ville. Personne ne les avait remarquées... Personne ne faisait attention à ce qui se passait, de toute manière. Les combats de rues étaient tellement habituel dans ce monde en guerre... Illyade haussa les épaules en souriant.

-Je n'avais rien de précis à faire, alors autant aller boire un verre quelque part et discuter un peu.

Elle n'avança cependant pas et posa ses mains sur le haut de ses cuisses, inclinant légèrement la tête, faisant voler ses cheveux sur le masque rouge, et elle se redressa pour dire.

-Je m'appelle Illyade, Illyade Izun.

Il va de soi qu'elle attendait une réciproque de la jeune femme, histoire de pouvoir mettre un nom sur ce visage et, accessoirement, sur la personne qui l'avait sauvée. Savoir le nom de quelqu'un qui vous aide, ça peut toujours être utile... Puis la jeune espionne regarda un instant les bâtiments qui bordaient la rue, attendant que la femme lui réponde avant de désigner une auberge non loin, qu'elle connaissait plutôt bien et dans laquelle les Izumi allaient très rarement. Invitant la jeune femme à la suivre, elle entra dans le bâtiment et s'assit à une table, parcourant des yeux la liste de boissons gravée dans une plaque de bois sur le mur.

Jouant doucement avec une mèche de cheveux qu'elle tortillait entre ses doigts, elle évita le regard d'un ancienne connaissance qui passait par là et tourna la tête vers son "amie".

-Vous voulez boire quelque chose de particulier ?


Dernière édition par Illyade Izun le Sam 20 Nov - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hybiku-fascination.forumactif.com/index.htm
Enzo Eiku

Chef du clan Onotsuma
Chef du clan Onotsuma

Messages : 25
Date d'inscription : 22/10/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Les poings, ça compte ?
Statut: Chef de clan

MessageSujet: Sauvetage [Illyade]   Lun 8 Nov - 1:50

Elle avait remarqué que la jeune fille s'inclinait souvent. C'était assez étrange, mais beaucoup de Izumi le faisaient. Enzo lui répondit comme à son habitude par un simple signe de tête en souriant, hésitant un peu avant de donner son nom. Tout le monde le connaissait et en faisant cela elle dévoilait automatiquement et son clan, et son rang. Seulement la jeune fille semblait si gentille... Et puis, elle avait déserté son clan, Enzo connaissait bien ces médailles que les déserteurs ne donnaient qu'aux leurs. Donc elle n'avait plus rien à faire avec les Izumi. Et puis, pour l'instant, les Onotsuma n'étaient en guerre contre personne, et même si la tension était grande avec les Izumi, la fille n'allait certainement pas leur transmettre d'informations. Elle finit donc par se présenter.

« Je suppose que vous avez déjà entendu mon nom, et je vais sûrement vous surprendre. Enzo, Enzo Eiku, chef du clan Onotsuma comme tous les savent. »

Enzo regarda l'auberge que lui montrait la jeune fille. Assez pittoresque, mais elle connaissait à peu près, il servait de bonnes boissons, et de bons en-cas également. Elle avait même eu l'occasion de tester leurs chambres, quelquefois, et ma foi elles n'étaient pas non plus si mal. C'était un bon endroit... Mais avant... La jeune femme arrêta sa compagne dans sa marche en la prenant par le bras.

« Si vous me permettez... »

Fermant les yeux, elle se représenta chaque partie de son corps qu'elle voyait, effaçant les blessures pour retrouver l'aspect originel de sa peau et de son corps, puis elle entrouvrit les yeux et superposa son image mentale à la réalité. Une lumière jaune brilla dans ses yeux et au niveau de sa main, remontant comme un drap de même couleur sur la peau de la jeune fille en effaçant chaque blessure visible. Enzo sourit.

« Je pense que vous serez mieux comme ça. »

Puis elle s'avança d'un as rapide vers l'auberge pour éviter d'éventuelles questions, entrant à la suite d'Illyade et s'installant à la même table. Son regard courut rapidement sur le menu, sélectionnant une boisson mentalement. Puis elle sourit à sa vis-à-vis et observa le serveur qui s'avançait vers elle, donnant le nom de sa boisson et laissant Illyade faire son choix avant qu'il ne retourne au bar pour les chercher.

« J'aimerais savoir... Qu'avaient-elles contre vous, ces trois personnes ? Est-ce parce que vous êtes déserteur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illyade Izun

Soldat Aiseki fantôme
Soldat Aiseki fantôme

Messages : 18
Date d'inscription : 07/09/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme:
Statut: Soldat fantôme

MessageSujet: Retrouvailles [Enzo]   Dim 14 Nov - 3:19

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'Illyade était surprise. Très surprise. Déjà qu'en tant que chef de clan, elle lui donne aussi facilement son nom sans se méfier. Enfin, en se méfiant trop peu. Ensuite que ce nom que tout le monde connaissait soit en réalité celui d'une fille. Et surtout lorsqu'elle finit par enregistrer qu'elle était en compagnie de la chef de clan Onotsuma, qui venait par ailleurs de lui sauver la vie. Pas étonnant qu'elle sache se battre... Le fait qu'elle guérisse ses blessures avec une telle simplicité la fit presque grimacer. Et dire que certains osaient leur faire la guerre, avec des talents de guérison si poussés, qui pouvaient-ils craindre ? Effectivement elle se sentait mieux. Elle sentait toujours les quelques fêlures de ses phalanges et les douleurs au niveau de l'estomac, mais les Onotsuma ne pouvaient pas guérir ce genre de blessures. Enfin, pas avec leur pouvoir. Et puis c'était déjà mieux que rien. Elle remercia grandement la femme puis alla donc s'asseoir à la fameuse table de l'auberge où elles se trouvaient actuellement.

Elle indiqua une boisson au jeune serveur, continuant de tortiller une mèche de cheveux autour de ses doigts. Il partit en acquiesçant simplement, sans rien noter et sans un regard pour elles, se contentant de faire son travail. Illyade admirait un tel sérieux mais elle trouvait ça un peu effrayant, aussi. Elle décida de reporter son attention sur Enzo et sur la question qu'elle lui avait posée. Question qu'elle comprenait, d'un côté, mais à laquelle elle n'avait absolument pas envie de répondre. Cependant, la jeune femme lui avait révélée son identité sans trop d'hésitations alors que cela la mettait en danger. Après tout que risquait-elle ? L'effrayer, peut-être. Perdre une possible amie.. Rien de bien grave par rapport à ce qu'elle, elle risquait en lui donnant son nom. Alors la jeune fille attendit que l’homme les ai servies, fixant un instant le liquide dans son verre avant de murmurer.

-C'est plus absurde que ça...

D'une mai, elle saisit les côtés de son masque et l'écarta, passant le fil autour de sa tête pour le retirer, l'oeil fermé mais les marques noires qui l'entouraient parfaitement visible. Puis elle ouvrit les yeux, permettant à Enzo de voir la totalité des sortes de runes qui ornaient son visage.

-Depuis bien avant... Je leur ai toujours fait peur... Or vous savez, les Hommes ont toujours tendance à vouloir détruire ce qui leur fait peur...

Elle soupira et remit son masque, racontant une petite partie de son histoire, mentionnant Munjitou et les Aiseki. Enzo lui avait révélée pas loin d'autant de choses, autant faire dans l'équitable.

-Maintenant, ils ont juste trouvé une "justification" à leurs accusations de traîtrise.


Dernière édition par Illyade Izun le Sam 20 Nov - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hybiku-fascination.forumactif.com/index.htm
Enzo Eiku

Chef du clan Onotsuma
Chef du clan Onotsuma

Messages : 25
Date d'inscription : 22/10/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Les poings, ça compte ?
Statut: Chef de clan

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Enzo]   Ven 19 Nov - 1:46

Enzo réfléchissait. Elle remercia vaguement le serveur qui venait de lui donner son verre, portant tranquillement le verre à ses lèvres en se concentrant sur Illyade. Et elle vit... Elle vit ces marques que la jeune fille voulait tant cacher... Elle vit ces traces noires qui, il était vrai, ressemblaient étonnamment à des runes Nozomi. Le dieu Izumi était donc si cruel qu'il offrait à ses fidèles une malédiction plus terrible encore que la guerre ? C'était là un mystère qu'elle ne se sentait pas de résoudre, et que le clan pourtant réputé des savants n'avait pas plus essayé de comprendre. Quelle étrange nature que celle des Hommes... La jeune chef de clan tandis la main, effleura les marques d'un air pensif, étudiant leur forme, leur cherchant une signification. Peine perdue, bien sûr... L'inconvénient, c'est qu'elle n'avait jamais vu la jeune fille sans, et que personne ne l'avait vue ainsi sans doute. Elle ne pouvait rien faire pour les effacer et guérir la peine d'Illyade, et ça l'agaçait proprement, au moins autant que le fait que l'on ose martyriser une fille avec un coeur pareil. A ses mots, elle s'écarta et la laissa reposer son masque sur son beau visage. C'était vraiment dommage.. Tous ces préjugés...

« Oh c'est bien plus que ça. Ils ne se contentent pas de tuer ce qui leur font peur. Ils tuent tout ce qui ne leur ressemble pas. Mais comme personne ne sait réellement ce qu'il est, on tue n'importe quoi. Ne sont-ce pas les raisons de toutes ces guerres, après tout ? »

Enzo écouta son histoire avec grande attention, et un discret sourire naquit sur ses lèvres. Certes, comme de nombreux déserteurs, elle avait fui son clan. Oui, elle avait eu un passé malheureux au sein de celui-ci, et Enzo connaissait les stupides altercations possibles au sein même d'un clan. Mais contrairement à la plupart des êtres humains, elle ne s'était pas abattue t résignée à son sort. Elle avait cherché. Et elle avait trouvé ce que très peu de personnes peuvent se vanter de posséder sur ces terres... Le bonheur, la plénitude. Le calme et la sérénité que certains ne peuvent obtenir que par l'étude des forces spirituelles, d'autres par l'envie de faire le bien autour de soi... Mais cette jeune fille la possédait. Totalement. Alors que tant d'autres ne font que la frôler ou l'apercevoir.

« Si c'est ce qu'ils considèrent comme une justification, vous avez bien fait de les quitter. Car il n'y a rien de pire que de fréquenter des gens obtus ou fermés d'esprit, ce que vos anciennes connaissances du clan sont sans doute. De toute manière... »

Enzo remit ses cheveux en place, décrochant un élastique, raccrochant une barrette, agacée qu'ils lui viennent toujours dans les yeux pour l'interrompre.

« Vous avez trouvé ce qui pour eux n'est qu'une chimère : la plénitude. Et ça, croyez-moi, ça vaut bien plus que leurs moqueries et même que leurs coups. »

Ses marques étaient tout de même bien étranges. Pourquoi était-elle dotée de symboles sans aucune signification ? Ou plutôt, avaient-elles une réelle signification ? Mieux.. Était-ce réellement important ? Elle avait trouvé le moyen de se débarrasser de ça, se poser des questions à ce sujet reviendrait à retourner en arrière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illyade Izun

Soldat Aiseki fantôme
Soldat Aiseki fantôme

Messages : 18
Date d'inscription : 07/09/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme:
Statut: Soldat fantôme

MessageSujet: Retrouvailles [Enzo]   Sam 20 Nov - 19:03

Illyade était mal à l'aise. Ses doigts sur son visage la rendaient mal à l'aise. L'Onotsuma l'étudiait de trop près... C'est avec soulagement qu'elle reposa le masque sur son visage, de peur qu'elle ne continue de la dévisager et ne la trouve monstrueuse. Elle l'aimait bien, il serait dommage que ces marques brisent encore quelque chose dans sa vie... Tandis qu'elle parlait, la jeune fille but quelques gorgées de son verre, son attention fixée sur Enzo.

La jeune femme lui semblait un peu étrange. Un peu trop philosophe, peut-être... Bien qu'elle soit habitué aux discussions sans impact autre que l'esprit, elle n'aimait pas tellement les remises en question. Certes, les guerres... Parce que les autres ne nous ressemblent pas ? Nous... c'est autre chose... C'est parce qu'ils e se comprennent pas. Parce qu'ils ne se tolèrent pas. Si tut le monde comprenait, ils cesseraient. Si tout le monde comprenait que leur objectif n'était que de leur faire découvrir une source de puissance, ils cesseraient de se battre. Tous rejoindraient les idéaux des Aiseki, et la guerre s'arrêterait. Certes, c'est ainsi qu'elle pensait. Mais elle n'en dit rien et se contenta d'écouter. Elle avait sa part de raison. Il est vrai qu'elle avait eu raison de quitter les Izumi. Sans quoi elle n'aurait pas connu la beauté et la noblesse du clan Aiseki.

La plénitude... Qu'était-ce ? Un bonheur au nom abstrait qui semblait bien éloigné du sien. Terminant son verre, Illyade effaça une marque de terre sur son masque, vestige de son combat qu'elle n'avait pas vue avant de l'enlever. Elle sourit, voyant que la jeune femme avait elle aussi finit.

-Vous avez quelque chose de précis de prévu? Ou bien pouvons-nous encore discuter un moment ?

Elle fit basculer légèrement son verre, l'empêchant de tomber en posant son doigts sur le rebord et faisant tourner son doigt en même temps que le récipient. Puis elle cessa son geste en fixant le verre un instant, et le remit droit sur son pied. Du cristal...

-Connaissez-vous les propriétés du cristal ?

Souriant, elle humidifia légèrement son doigt avec le liquide qui restait au fond du verre et le fit tourner sur les mince rebord, créant un son assez aigu qui résonna dans l'auberge et fit tourner la tête de plusieurs personnes. Plus elle tournait, plus le son s'amplifiait. Elle aimait ce son, cette étrange note mélancolique que beaucoup trouvaient.. sinon désagréable, du moins beaucoup trop étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hybiku-fascination.forumactif.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles [Enzo]   Aujourd'hui à 20:23

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles [Enzo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nahaïka :: Monaï Nama :: Habitations-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit