AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Design optimisé pour Google Chrome et Safari.

Date : 9 de Onohozu 802

Partagez | 
 

 L'infernale et l'insupportable [Lily et Lully]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Enzo Eiku

Chef du clan Onotsuma
Chef du clan Onotsuma

Messages : 25
Date d'inscription : 22/10/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Les poings, ça compte ?
Statut: Chef de clan

MessageSujet: L'infernale et l'insupportable [Lily et Lully]   Ven 19 Nov - 2:11

801
Le combat était fini... Pourquoi s'étaient-ils battu ? Pour conserver leur liberté. Ils n'adhéraient pas aux idéaux de qui que ce soit. Il leur fallait un temps, très long certes mais si utile, pour s'élaborer un objectif à long terme sans devoir en changer ou sans avoir trop de déserteurs dans leurs rangs. Certes, ils étaient indécis mais une chose était sûre : ils n'étaient d'accord ni avec les idéaux des uns, ni avec ceux des autres. Ils n'aimaient ni ceux des Izumi, de simples commères, ni ceux des Aiseki, car qui ne veut pas être spirituel n'a pas à y être forcé, ni ceux des Naikozu, bien trop passifs, ni ceux des Ensoku, qu'ils considéraient de simples brutes sans cervelle au simple but de se battre encore et toujours, ni ceux des Ichizoku qui souhaitaient simplement réduire Kanokyon à l'esclavage et encore moins ceux des Nozomis, par leur désir d'unicité, et dont le but final d'était finalement pas si éloigné de celui des Ichizoku... Non, ils étaient à part. Ils étaient altruistes sans l'être, aimaient tout le monde sans vraiment les aimer... Les Onotsuma avaient une relation particulière avec leur entourage... Le seul but des combats qu'ils menaient était de conserver leur existence et leur indépendance. Et le combat violent qui venait de les exposer aux Izumi était de ceux-là. Enzo, une balafre sanglante en travers de la joue à quelques centimètres de son oeil, observa de haut le champ de bataille, essuyant le sang sur ses poings. Un avantage ? Les dagues n'en étaient pas forcément. Et la victoire des Onotsuma ce jour l'avait suffisamment prouvé.

Le conseiller d'Enzo s'approcha d'elle, inclinant légèrement la tête quand il fut près d'elle, ce à quoi elle répondit par le même geste, puis il posa simplement sa main sur le visage de la femme, fermant les yeux, réparant lentement mais sûrement la plaie tracée par le combat. En guise de remerciement, elle remit simplement en place l'os dont la forme anormale était parfaitement visible, refermant au passage une blessure sur son ventre. Puis ils se remercièrent mutuellement d'un simple signe de tête et l’homme s'en alla. Guérir les autres, pour peu qu'ils soient vivants. Enzo, quant à elle, s'avança au milieu de la plaine, le vent soulevant ses cheveux noir d'encre. Elle discerna deux silhouettes encore debout, qu'elle n'avait jamais vues. Des Izumi étaient restés ? Elle s'approcha mais se figea aussitôt. Ils riaient aux éclats, sans raison apparente, elle avait les mains, les pieds et le visage inondé de sang, lui contemplait le liquide vermeille qui ornait ses ongles et sa dague. Elle ne les connaissait pas, mais ils semblaient un peu effrayants, et sans doute dérangés.. Le combat leur avait grillé quelques neurones ? Vu sa violence c'était fort probable. Mais ce qu'elle ne comprenait pas, c'est ce qu'ils faisaient encore là...

Derrière elle, elle vit son clan s'éloigner, sans blessés du moins en apparence, et détailla de plus près ce qui se déroulait devant elle. Autour d'eux, il y avait autant de cadavres d'Izumi que d'Onotsuma. Mais ils semblaient trop loyaux pour avoir trahi leur clan... Alors quoi ? Des psychopathes ? Finalement, Enzo s'approcha des deux Izumi, s'efforçant d'avoir l'air un peu menaçante, ou du moins pas trop incrédule.

« Qu'est-ce que vous faites là, vous ? Vous avez perdu le combat, vous n'avez plus rien à faire ici. »

Son ton était calme. Froid, mais calme. Elle n'avait pas un seul instant haussé le ton, se contentant de les fixer de son regard grisaille en gardant l'air assuré.. ce qu'elle n'était pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lully

Chef de la Garde - Ketsueki no Shisen
Chef de la Garde - Ketsueki no Shisen

Messages : 3
Date d'inscription : 08/11/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Une dague
Statut: Chef de la garde

MessageSujet: Re: L'infernale et l'insupportable [Lily et Lully]   Ven 19 Nov - 20:12

Un combat ! Il y allait y avoir un combat ! L'excitation de la bataille fit frémir tous ses sens, faisant monter une vague d'adrénaline dans ses veines. S'efforçant de garder son sérieux le plus possible, il jeta un regard brillant de hâte à sa soeur, glissant tranquillement sa dague à sa ceinture avant de remettre ses cheveux blonds en place. Il effleura lentement la lame, passant brièvement sa langue sur ses lèvres. Il aimait ce genre de batailles. Dans les règles, entouré de sang et de souffrance... Chacun son truc.

Tandis que sa soeur se préparait, Lully sortit de la chambre pour aller voir les autres gardes et soldas et leur donner des directives pour le combat. Ça promettait d'être réellement amusant. Et l'anxiété des autres n'arrivait pas à entacher sa joie et son envie de voir et de combattre ses ennemis. Puis les Izumi se mirent en marche, quittant le plateau pour la plaine. Et Lully fut l'un des seuls chefs de garde Izumi de l'histoire à prendre part à la bataille. Avec, en plus, un plaisir évident.

Malheureusement, leur clan perdit la bataille, et la totalité des soldats Izumi encore vivants reprirent le chemin du QG. Enfin... La presque totalité. Seulement, les jumeaux gisaient entre les corps de leurs ennemis. Elle, les poings couverts du sang de ceux qu'elle avait frappés à mort, lui un dangereux sourire sur les lèvres, du colorant son visage, ses ongles et sa dague... Ils s'étaient bien amusés aujourd'hui, mine de rien. Il avait eu un certain nombre de personnes disponibles à torturer pour le plaisir tortueux de son esprit malade.

Et alors qu'après avoir échangé quelques impressions sur le combat ils partaient dans un fou-rire nerveux en contemplant le sang qui maculai leurs mains, une femme s'approcha d'eux. Une ennemie... Mais bon, ils n'étaient plus en combat et pas officiellement en guerre. Alors, connaissant les Onotsuma, autant profiter un peu de leur hospitalité... ou de leur stupide gentillesse. Il jeta un regard significatif à sa soeur à but d'avoir son avis...

[Omg c'est court x-x. Désolé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily

Garde - Kutetsu Genko no Furūto Sousha
Garde - Kutetsu Genko no Furūto Sousha

Messages : 5
Date d'inscription : 08/11/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Trois dagues
Statut: Garde

MessageSujet: Re: L'infernale et l'insupportable [Lily et Lully]   Sam 20 Nov - 14:23

Sous la chaleur oppressante d'une saison des orages parmi tant d'autres, à travers les vents brûlants et humides qui parcouraient l'air, une silhouette se détacha, inspirant profondément la moiteur qui l'entourait. Trois lames sifflèrent devant son visage, tournant et retombant entre ses doigts d'une finesse éclatante, pour finir leur course dans sdes sangles de cuir, fines et solides, fixées à la taille, la troisième dague trouvant simplement sa place aux côtés de la cuisse. Les ongles crissèrent un instant sur le métal, provoquant une grimace à la seconde personne qui se dressait non loin de là, et un sourire à l'auteur du grincement... Les cheveux dorés se réfugièrent sous le tissu blanc d'une capuche en toile, accompagnés du tintement des anneaux qui décoraient les oreilles de tissu. Les mains fines saisir une peluche, un lapin d'un noir d'encre orné des mêmes anneaux au niveau des oreilles, et ouvrirent l'un d'eux, le fixant sur celui qui ornait la capuche, à l'oreille de droite. La peluche battit une cuisse, ornée d'un pantalon noir à même la peau dissimulant des rayures de peinture noire régulières... Des morceaux de métal solide et souple se fixèrent sur ses genoux, claquant quand leurs fixations se refermèrent. Des chaussures à semelle épaisses et à ornements d'acier s'enfilèrent sur les pieds menus, leurs anneaux tintant tandis que les mains fermaient tranquillement ce qui fixerait les chaussures de cuir. Des cols de métals se fixèrent aux poignets dans un claquement sonore, couvrant le vêtement noir qui révélait des forme féminines, la tenue moulante conçues pour la discrétion et la souplesse coupée uniquement par la capuche blanche, qui laissait penser que son habituel débardeur blanc ne l'avait pas quittée, dissimulé sous les vêtements noirs. La fermeture du collier fut le dernier son que ses vêtements firent retentir, puis les yeux verts brillèrent de malice, de hâte et d'envie, et le regard croisa son semblable, tandis qu'un sourire carnassier décorait les fines lèvres rosées. Le combat était plus qu'un combat. Une passion qui faisait brûler leur sang et s'enfiévrer leur esprit. Que commence la danse de la souffrance ! Une mélodie aux allures sinistre, qu'elle ne connaissait que trop bien pour l'avoir longuement jouée de sa flûte, s'échappa de son sourire, annonçant d'avance le jeu de leur arrivée. Et elle resta là, assise sur le lit, à fredonner cette chanson de mort, tandis que la voix de son frère teintée d'amusement donnait des ordres. Qu'elle savait très bien ne pas avoir à suivre.

La poussière qui dansait autour de ses jambes faisait battre son coeur d'une impatience infinie.. Elle voulait les sentir tomber, s'écraser dans la plaine les uns après les autres sous l'acier de ses poings... Une bouffée d'air moite vint danser dans ses poumons. Le combat allait commencer... Comme il y a 17ans.... Dans cette même ambiance de violence et de désolation.... Elle ne se lassait pas.. Jamais elle ne se lasserait de cette sensation. Lily continuait de chanter, le ton froid de ses murmures résonnant au fil de leur marche... Présage funeste... Douloureux pour leurs ennemis. Sous la lumière blafarde de la lune, derrière le sombre voile des ténèbres, l'armée plus noire que l'ombre elle-même s'avançait, invisible marche porteuse de mort... Puis le combat commença. Et le craquement des os sous son poing la fit jubiler, un rire amusé s'échappant de ses lèvres devant l'incrédulité de ceux qui l'entouraient. Puis elle releva la tête, son habituelle expression de haine soufflant toute son hilarité. Et elle frappa. Encore et encore...

La danse du combat souffla un vent sanglant sur les plaines, les pertes lourdes de chaque côté.. Jusqu'à ce que les chefs de section Izumi rendent le soupir de la défaite... Lily, les mains en sang, la gorge encore chaude d'un Onotsuma respirant faiblement serrée dans son poing, regarda fuir les quelques uns de son équipe qui étaient encore vivants. Elle serra, simplement, sentant le dernier souffle de son ennemi passer contre sa main. Elle regarda les trois dagues plantées dans le corps de l'homme qui avaient plus qu'autre chose causé sa faiblesse... Elle regarda le champ de bataille, rempli de la majorité des personnes qu'elle avait achevées à coups de poings, ant les poings touchés par ses lames ne pouvaient donner la mort. Elel regarda son frère, hilare, qui achevait délicatement la dernière victime de son sadisme psychotique. Elle regarda les quelques Onotsuma blessés qui allaient se soigner entre eux. Et l'hilarité, une hilarité totalement dénuée du moindre sens, monta sur son visage, ses mains se desserrant de sa victime pour se poser sur son ventre. Un rire totalement surnaturel franchit ses lèvres. Franc. Fier. Amusé. Effrayant dans cette situation. Le témoignage de la joie intense et du plaisir irréprochable de ce combat. La voix de son frère.. Elle l'entendait rire, lui aussi, berçant son sang de la chaleur de sa présence. Essuyant rapidement une larme de rire, elle tourna son visage encore emprunt des marques de l'amusement vers la jeune femme qui venait de s'approcher, les yeux brillants quand elle croisa le regard de son frère. Ramenant sa peluche, toujours accrochée à sa capuche, contre sa poitrine, elle lança un regard triste en direction de l'ennemie qui leur faisait face après avoir essayué le sang qui maculait son lapin.

-Oh... s'il vous plait.. pourrions-nous avoir un peu d'hospitalité ..? Notre clan ne nous aime pas beaucoup... Ils nous ont même abandonnés ici. Oh s'il vous plait ! Même peu... Juste de quoi nous remettre de nos blessures...

Elle montra la plaie béante qui ornait sa taille derrière la déchirure du vêtement noir. Oh pourvu qu'elle accepte !! Les Onotsuma, si gentils, aimeraient peut-être leurs blagues !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'infernale et l'insupportable [Lily et Lully]   Aujourd'hui à 20:24

Revenir en haut Aller en bas
 

L'infernale et l'insupportable [Lily et Lully]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nahaïka :: La plaine Aika-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit