AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Design optimisé pour Google Chrome et Safari.

Date : 9 de Onohozu 802

Partagez | 
 

 [Test RP Enzo] Ancienne connaissance...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Enzo Eiku

Chef du clan Onotsuma
Chef du clan Onotsuma

Messages : 25
Date d'inscription : 22/10/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Les poings, ça compte ?
Statut: Chef de clan

MessageSujet: [Test RP Enzo] Ancienne connaissance...   Dim 28 Nov - 17:38

Sujet:
 
Enzo était en pleine séance de méditation matinale. Il était actuellement 8h, et comme la totalité de son clan, elle restait au fond de sa chambre, les yeux fermés, méditant pour la concentration de son pouvoir et l'augmentation de sa puissance magique. Là était la source de leur force, cette capacité à absorber l'énergie jaune pâle par ces séances de méditation... Mais quelque chose vint l'interrompre. Quelqu'un, plus précisément. Claelia Macery, la fille du prêtre Onotsuma, une ancienne amie qui avait déserté le clan quelques années plus tôt. Enzo rouvrit tranquillement ses yeux, inspirant une dernière fois, puis se leva, ouvrant la baie vitrée qu'elle laissait habituellement fermée pour échapper à la pesante chaleur extérieure. Et la jeune femme entra, ses longs cheveux havane flottant sur le bandeau métallique qui ceignait son front. Elle avait changé.. Énormément changé. Ses yeux cyans s'étaient colorés d'un rouge malsain, ses cheveux étaient plus secs que lorsqu'elle portait encore ses anglaises rousses. Ils semblaient... aussi agressifs qu'elle, même si ce n'est pas un terme souvent lié à des cheveux. Ses beaux noeuds noirs avaient été remplacés par un bandeau métallique cachant, à ce qu'Enzo pouvait en voir à travers les mèches de cheveux que repoussait le vent, une sorte de cicatrice noire. A ses longues robe violettes chics succédaient une veste blanche à moitié métallisée, un bustier pourpre à lacets décoré d'une fleur rouge vif, une sorte de mini-short relié à son haut par des lanières de cuir, des collants semi-opaques déchirés et des chaussures à talons noires. C'était même un miracle pour la chef de clan de la reconnaître. Même son vernis à ongles violet avait laissé place à du rouge, et ses bagues dorées avaient disparu... Enzo la dévisagea, surprise notamment du regard mauvais qu'elle lui lançait. Elle semblait... Méchante, cruelle. Non... Plutôt dépourvue d'émotions humaines... Et sa peau avait l'air plus solide, plus rugueuse... Comme un maléfice. Enzo n'avait jamais vu une chose pareille... Mais elle ne dit rien, se contentant de la laisser entrer en refermant la baie vitrée derrière elle. Que pouvait-elle bien vouloir ? Renouer le contact ? Non... Vu son visage, c'était plus qu'improbable.

« Je suis venue te laisser une chance de survivre. »

Enzo la fixa sans comprendre. Une chance de survivre ? Elle n'était pas en danger... Est-ce que quelqu'un dans l'entourage de Claelia avait l'intention de la tuer ?... Non, vu sa phrase, c'était elle-même qui avait l'intention de la tuer... Pourquoi ?

« Rejoins-nous. Rejoignez-nous. »
« Rejoindre qui ? »

Enzo n'aimait pas qu'on lui force la main. Et elle ne savait même pas de quoi elle parlait. De qui elle parlait. Rejoindre quelqu'un ? Un clan ? Les déserteurs ? Non... les déserteurs ne recrutaient pas. Et puis, un chef de clan qui déserte... Non, vraiment. Mais QUI, alors ?

« Tazima. »

QUOI ?! Elle se moquait d'elle là ? Les Tazima étaient vraiment de retour ? C'était ridicule ! Ils avaient été exterminés il y a des centaines d'années ! Comme s'ils pouvaient revenir, après la correction que les dieux leur avaient infligée ! Pourtant, quand une couche de glace se forma sur sa fenêtre à l'approche d'une jeune femme aux cheveux noirs et aux yeux blancs, habillée d'une armure de métal bleu et portant une gigantesque épée d'argent et de givre, elle dut se rendre à l'évidence. Elle n'avait jamais vu un tel pouvoir sur Kanokyon, aucun clan ne le possédait. L'ai à peu près aussi méchante que l'ancienne Onotsuma, la nouvelle venue portait une longue cape bleu givre autour des épaules, accrochée au col de métal de son armure. Un tissu épais couvrait ses manches, remontant jusqu'à des gants en acier blanc et en cuir noir. Sa main était fixée sur le pommeau de son épée à sa taille, la lame de givre suffisamment sortie pour que l'on voit de quoi elle était composée. Qui pouvait se battre avec de la glace ? Son armure était dissimulée sous un vêtement à lacets se complétant par une jupe longue fendue en quatre points bleue sur les côtés et noire au centre, et la position de sa jambe laissait apercevoir des bas blancs bordés de dentelles. Qui était-elle ?

« Claelia... Qu'en est-il ? Quand je pense que j'ai accepté de te couvrir aux yeux de Tazima pour ta mise en garde.. »
« Elle n'a rien dit. »

Une autre, hein ? C'était à n'y rien comprendre. La femme en bleu dévisagea sa camarde, puis fixa un regard menaçant sur Enzo, l'air profondément ennuyée d'être ici. Mais ce n'est pas à elle qu'elle s'adressa.

« Je t'aurais dénoncée si tu n'étais pas à ce stade de ta malédiction... Tu sais ce que Le Serpent pourrait me faire ?! »
« Oui... C'est pour ça qu'elle ne doit pas savoir... En espérant que le Caméléon ne soit pas là...Enzo Eiku ! dit-elle en se tournant vers son ancienne amie, si tu ne rejoins pas les Tazima, nous n'hésiterons pas à te détruire, toi et ton clan. Rejoins-nous... Vous êtes le seul clan sans objectif déterminé, le seul ayant une chance de ne pas disparaître sous nos coups. »

La chef des Onotsuma ne put se retenir bien longtemps et éclata de rire, jetant un regarda sanglant à son ancienne amie, regard qui par son imagination et sans qu'elle ne le veuille fit reprendre peu à peu à Claelia son ancienne apparence. La méditation de tous les membres du clan autour d'elle augmentait exponentiellement son pouvoir. Les cheveux de la jeune femme retrouvèrent leur couleur proche du roux, ses yeux leur couleur bleue, et sa camarade l'éloigna brusquement, la retirant du champ de vision d'Enzo.

« Arrêtez ça ! »
« Que comptez-vous faire ? Nous détruire ? Personne n'y a jamais réussi. Même la force de vos pouvoirs n'y changera rien. »
« Rends-moi mon apparence ! »

La rage de Claelia était clairement perceptible. Même si sa peau ressemblait moins à de la pierre, on pouvait voir que les muscles se mouvaient avec peine à chacun de ses mouvements. Pourquoi elle se jeta tout de même au cou de son ancienne chef, et se prit une violente claque en pleine figure, qui ne la déstabilisa pas le moins du monde. Par contre, Enzo eut mal. C'était quoi, cette peau ? Elle était plus dur que de la pierre ! La chef des Onotsuma parvint tant bien que mal à redonner à son "amie" sa nouvelle apparence, sous le regard assuré de l'autre femme.

« Antje ! Claelia ! Bougez-vous ! »

L'autre ne se fit pas prier, quittant la pièce par le trou que le choc thermique givre-été avait creusé dans la vitre. Elles étaient trois ? La fille du prêtre se tourna vers Enzo et baissa la tête.

« S'il te plait. Je tiens à toi, je tiens au clan. Je ne voudrais pas avoir à vous détruire... »
« Hors de question. »

Elle ne connaissait pas leur but, mais elle n'aimait pas ce que devenait son amie. Une sorte de lourde malédiction... La dénommée Antje revint, la troisième femme à ses côtés. Le visage dissimulé sous un heaume de métal, on ne voyait que très vaguement ses yeux dorés. Tout son corps était couvert de métal, exceptés ses cuisses, le tour de son nombril et sa poitrine. Un bouclier fixé à chaque bras, elle portait d'une seule main une longue hallebarde d'acier sans paraître en difficulté...

« Claelia... Comment ça va, tes brûlures ? »

C'est seulement là qu'Enzo remarqua que le dos et une bonne partie des bras de son amie était recouverts de brûlures extrêmement marquées et profondes, comme si on lui avait appliqué une torche directement sur la peau. C'était quoi, ça, encore ?

« Ca va... Pourquoi tu es venue, Cléo ? De nous trois tu es celle à qui il reste le plus de temps... »

La fille en armure ne répondit pas. Il y eut un échange de regard entre les trois, qu'Enzo ne put décrypter, puis ladite Cléo se tourna vers elle.

« Ainsi, tu refuses ? »
« Dis adieu à ta famille. »

Du gel s'empara des murs et du sol, emprisonnant toute la pièce dans une cellule de glace. Puis Antje, les mains extrêmement tremblantes jeta un regard à Claelia, hochant simplement la tête. Celle-ci leva les yeux sur le plafond et murmura quelques mots, qui firent naître du feu entre ses mains, de nouvelles brûlures apparaissant peu à peu sur sa peau, lui faisant pousser un cri de douleur tandis que sa flamme produisait un choc thermique violent... Et la pièce implosa, tandis qu'à une vitesse surhumaine Cléo entraînait ses amis à l'extérieur. Parmi les décombres, Enzo se releva, couverte de multiples blessures et de poussière. Les trois femmes se tournèrent, lui jeta un regard mortel. Et son ancienne amie lui envoya une boule de feu au visage, qu'Enzo esquiva difficilement. Elle releva les yeux parfaitement au bon moment pour voir la peau de la jeune femme changer. Une larme coula sur la joue de Claelia tandis qu'elle prenait une pose théâtrale, la pierre s'emparant totalement de son corps tendit que les deux autres fermaient les yeux en pleurant. Après un regard empli de rage à Enzo, elles emportèrent le corps statufié et quittèrent la grotte sous-marine, dissimulant du mieux qu'elles pouvaient leur douleur. Et, parmi les décombres de ce qui avait été son habitation, la jeune chef de clan resta totalement tétanisée. Mais quelle était cette horreur qui s'en prenait au monde ?..

Personnages Tazima:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Test RP Enzo] Ancienne connaissance...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nahaïka :: Lac Alley Namida :: Quartier Général des Onotsuma-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit