AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Design optimisé pour Google Chrome et Safari.

Date : 9 de Onohozu 802

Partagez | 
 

 Ah, ah, ah... T'appelles ça un enlèvement ?... [Meygan, pour l'instant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mizuri

Chef du clan Ichizoku
Chef du clan Ichizoku

Messages : 162
Date d'inscription : 30/05/2010

Détails
Points de Vie:
63/100  (63/100)
Arme: Shurikens
Statut: Chef de clan

MessageSujet: Ah, ah, ah... T'appelles ça un enlèvement ?... [Meygan, pour l'instant]   Dim 30 Mai - 23:12

800
Mizuri rouvrit les yeux. Wow, ce qu'elle avait mal au crâne... Elle détaille le paysage autour d'elle et ouvrit de grands yeux. Elle était où là ?! Elle voulut partir mais ses pieds furent retenus au mur, par deux courtes chaînes. Ah ouais super... Elle se baissa donc et commença à forcer la serrure.

-Je ne ferais pas ça, à ta place.

La jeune chef de clan releva la tête. C'était qui cet imbécile heureux ? On aurait dit un véritable abruti. En fait, il lui faisait un peu penser à Alessio. Enfin... avec l'intelligence en moins. Elle ne lui prêta aucune attention et reprit son ouvrage.

-Comme tu voudras. Attachez-lui les bras.

Puis il sortit de la pièce, laissant ses hommes aux prises avec la furie Ichizoku, qui leur envoya un nombre incalculable de coup de poings, qui atteignirent quasiment toujours leur cible, à savoir leur nez. Il y eut beaucoup de craquements et de saignements de nez mais finalement ils parvinrent à leur but : lui lier les mains dans le dos et au mur derrière elle. Un jeune soldat, se croyant sans doute supérieur, se planta devant elle qui, tête baissée, faisait effet de soumission. Il prit son visage dans sa main et la força à le regarder.

-Bah alors, princesse ? On fait moins la maligne maintenant hein ?

Un rictus amusé se forma sur les lèvres de la jeune chef de clan, que le jeune homme ne remarqua pas tout de suite. Ce fut quand ses yeux prirent des lueurs sadiques qu'il commença à s'inquiéter. Trop tard cependant. Le regard du garçon se fit vague, et il se tourna vers ses camarades, avant de se baisser pour détacher les chaînes à ses pieds.

-Qu'est-ce que tu fais?
-Mais arrête ! Pourquoi tu la détache.
-Détacher... Chaînes... Libre...


Une des femmes présentes grimaça.

-Tseuh, voilà ce que ça apporte de faire le malin ! Assommez-le !
-Quoi ?!
-Elle le contrôle ! Assommez-le je vous dit !


Ils obéirent à contrecoeur et Mizuri serra les dents. Raté. La femme la fixa et sortit des sortes de lunettes noires, qu'elle lui accrocha devant les yeux. Bon, l'hypnose... Ça n'allait plus être possible. Saleté de vieille bique ! Elle entendit des pas et quelqu'un entra.

_________________


Dernière édition par Mizuri le Dim 27 Mar - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://7kanokyon.forumactif.com
Meygan

Chef officieux du Clan Nozomi
Chef officieux du Clan Nozomi

Messages : 11
Date d'inscription : 30/05/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Arc en argent
Statut: Chef de clan officieux

MessageSujet: Re: Ah, ah, ah... T'appelles ça un enlèvement ?... [Meygan, pour l'instant]   Jeu 1 Juil - 18:03

Deux jours. DEUX JOURS ! Deux jours pendant lesquels il s'était trainé cette garce parce que Môsieur Kaoru avait mal au bras, Môsieur Kaoru était fatigué, Môsieur Kaoru avait la flemme !! Meygan fulminait. Mais mince, ils avaient emmené la moitié, la MOITIE du clan pour cette attaque ! Il y en avait bien un ou deux qui pouvaient la porter ! Mais non. Môsieur le chef de clan voulait que ce soit lui, point. Histoire de faire croire que lui était un homme courageux. Bah oui, forcément, le petit prince Nozomi tenait à sa réputation. Donc lui, il avait pris une route discrètement loin du clan pour que personne ne le voit et ne comprenne le subterfuge, et de son côté Meygan, avec les lunettes de soleil de son frère et un trait rouge sur la joue en plus, se trainait la chef Ichizoku. Trainait, parce qu'il n'avait absolument aucun envie de la porter sur autant de kilomètres. Donc, il l'avait porté pendant une ou deux heures, puis avait fini par la trainer simplement derrière lui par les pieds. Ses trois ou quatre réveils du premier jour avaient failli lui permettre de s'enfuir, mais la garde du corps de Kaoru avait rattrapé la furie d'urgence à chaque fois qu'elle avait tenté de s'enfuir en courant. Pour plus de sûreté, ils lui avait lié les jambes pendant la nuit et l'avait enfermée et cadenassée dans une tente. En somme, à moins de ramper en transportant la tente avec elle, elle n'aurait eu aucun moyen de fuir. Le lendemain matin, ils l'avait bâillonnée et avaient repris leur route, Meygan la portant encore pendant une heure avant de recommencer à la trainer, pieds toujours liés. Bon,c 'est sûr que de trainer une femme comme ça ce n'était pas forcément digne d'un gentilhomme, mais tant pis. Elle lui avait causé trop de problèmes pour qu'il songe à être doux avec elle. Et en plus, il était trop fatigué pour la porter aussi longtemps. Deux jours c'était un peu trop long en portant quelqu'un... surtout dans les montagnes... Et donc c'est ainsi qu'ils étaient arrivés au QG du clan et que Meygan avait laissé aux soldats le soin d'attacher les pieds de la jeune femme au mur avec des chaînes et de se débrouiller pour qu'elle tienne debout, en l'appuyant sur le mur par exemple. Après ces quelques consignes, il était sorti sous prétexte de se passer de l'eau sur le visage et avait laissé la place à Kaoru.

Meygan tournait en rond maintenant. Il détestait savoir son frère en position officielle, il craignait toujours pour l'avenir du clan. La chef Ichizoku avait peut-être été un peu impressionnée par lui vu qu'il avait un certain charisme et une certaine prestance, mais alors Kaoru... Il allait se ridiculiser à coup sûr... Son frère était un tel imbécile, qui pouvait le prendre au sérieux... Mey soupira. Là, pour le coup, il s'inquiétait. Il jeta les lunettes de soleil qu'il devait porter quand il jouait le rôle de son frère à l'autre bout de la pièce. Non, vraiment, il ne pouvait pas laisser son frère dans cette situation ! Mais mince, c'était l'avenir des Nozomi qui était en jeu là, pas juste son petit bonheur personnel à Môsieur j'ai-la-flemme-d'être-chef-de-clan-mais-c'est-moi-et-pas-toi-donc-tu-te-tais ! Alors Meygan se releva et remit ses propres lunettes, c'est à dire ses lunettes de vue, et ouvrit la porte à la volée, au moment même où son frère passait devant. Profitant de l'occasion, il tira son jumeau dans sa chambre.

-Kao...
-Ah mais lâche-moi Mey, qu'est-ce que tu veux ?!
-Kao ! Calme-toi ! Tu te rends compte de l'enjeu au moins ?
-Mais quel enjeu ?!
-Mais tu crois vraiment que les Ichizoku vont nous laisser leur chef de clan sans rien faire ?!
-Un clan est complètement perdu sans son chef.
-Ah oui ? Et les Aiseki, tu y as pensé ? Ils sont là aussi, abruti ! Je te rappelle qu'ils ont signé une alliance au moment où on est arrivé ! Tu crois que lui, il ne saura pas mener les Ichizoku jusqu'à nous pour qu'ils récupèrent cette garce ?!
-... Je n'y avais pas pensé...
-Penser ? Toi ? T'en es capable ? Tseuh. Bon, laisse-moi faire, je vais régler cette histoire moi-même avec ta "princesse"


Et Meygan poussa son frère et sortit de la pièce, cloitrant Kaoru à l'intérieur de la chambre, et marcha vers la salle où ils avaient enfermé Mizuri, écoutant à la porte. Il entendit la voix paniquée des soldats présents selon lesquels elle contrôlait quelqu'un. Les yeux ! Non mais franchement, comment est-ce que son frère avait pu oublier quelque chose d'aussi primordial ! Ne jamais, jamais laissé un Ichizoku voir quoi que ce soit ! Dire qu'il avait précisé à Kao de "demander aux soldats présents d'empêcher toute tentative de fuite par quelque moyen que ce soit et d'empêcher la fille d'agir". Son frère n'avait pas du bien réceptionner ce qu'il lui avait dit... Ouvrant la porte à la volée, il vira toutes les personnes présentes dans la pièce. Bon, il ne pouvait pas les brimer pour les idioties de son frère vu que sinon, c'est encore à lui qu'on aurait tout reproché. Alors il les fit sortir les uns après les autres pour rester seule avec la chef de clan. Puis il sourit. Bon, au moins les soldats étaient plus intelligents que son frère. Il n'oublia pas de remercier la femme qui avait pensé à bander les yeux de l'Ichizoku avant qu'elle ne sorte. Hm... il faudrait peut-être qu'il parle à son frère d'intégrer les femmes dans leur armée, ça pouvait être une bonne idée, finalement... Quoique non, en fait. Il alla s'asseoir sur le siège de son frère et croisa les jambes. Enfermer la chef de clan dans la salle de réunion était peut-être un brin trop ironique...

-Alors, Miss Mizuri, qu'est-ce que ça fait de se retrouver privée de ses seuls atouts hein ? Quoique je pense que les Aiseki vont partir à votre recherche, j'ai du mal à penser qu'ils trouveront le QG Nozomi aussi facilement... pas vrai ? C'est l'un des seuls à ne pas avoir été localisé.. et ne rêvez pas trop, nous surveillons la majorité des routes empruntables pour rejoindre le clan.

Bon ça, c'était faux, mais la faire paniquer un peu ne lui ferait pas de mal... Au moins, il pourrait tester un peu ses réactions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arphentorna.forumactif.com/index.htm
Mizuri

Chef du clan Ichizoku
Chef du clan Ichizoku

Messages : 162
Date d'inscription : 30/05/2010

Détails
Points de Vie:
63/100  (63/100)
Arme: Shurikens
Statut: Chef de clan

MessageSujet: Re: Ah, ah, ah... T'appelles ça un enlèvement ?... [Meygan, pour l'instant]   Jeu 1 Juil - 20:28

[Oh miracle ! Une réponse de Meygan ! OO]

Mizuri entendit la porte s'ouvrir à la volée et une sorte de présence pesante dans la pièce. Même après avoir entendu sa voix, et les voix paniquées des soldats qui quittaient tous les pièces en murmurant des "Pardon chef, ça nous est sorti de l'esprit" et autres niaiseries du genre alors qu'il n'avait même pas mentionné la moindre erreur qu'ils aient fait, même s'il se doutaient un peu de ce qu'il leur reprochait. Non, même après ça elle était absolument sûre que ce n'était pas le même homme que le ridicule chef de clan qui lui faisait face quelques minutes plus tôt. Par contre, c'était celui qui l'avait trainée par les pieds sur des dizaines voire centaines de kilomètre et aussi celui qui lui avait donné ce mal de crâne pas possible à cause de sa piqûre et des divers coups reçus sur la route _ notamment à cause des aspérités du sol et de la pimbêche qui le suivait partout et semblait trouver amusant de l'assommer dès qu'elle ouvrait les yeux. Oui, elle le reconnaissait comme ça, rien qu'à sa prestance. Même si elle aurait bien aimé voir son visage pour en être sûre... En tout cas, il avait la même voix que celui de tout à l'heure. Avec un léger accent étrange en plus... Mais peut-être qu'il le faisait exprès ? Ah, ça lui prenait la tête !! En tout cas, il lui fallait un moyen de fuir. Et de fuir vite, avant qu'Alessio n'ai le temps de prendre les commandes de son clan. Non ! Hors de question qu'Alessio fasse quoi que ce soit, elle ne supporterait pas de le voir à la tête des Ichizoku. Il fallait sérieusement qu'elle se trouve un nouveau fiancé...

Relevant la tête sans voir quoi que ce soit, elle serra ses poings liés en montrant les dents. Elle ne comprenait même pas qui elle avait devant elle, mais il semblait aussi prétentieux et sûr de lui que l'autre. Serait-ce réellement le même ?... Avec une telle présence ?... Mizuri grogna :

-Je me fous de ce que vous surveillez ou non, jamais votre clan ne viendra à bout du mien, JAMAIS !

Il l'énervait. Ils l'énervaient tous. Cet abruti lui faisait penser à Alessio, c'était suffisant pour qu'elle passe ses nerfs sur ce crétin prétentieux plutôt que sur le crétin prétentieux de son clan. Ça lui éviterait de causer encore des bruits dans les couloirs sur "Oh le couple se dispute encore !". Tsss...

-De toute façon vous n'êtes qu'un clan d'imbéciles heureux ! Attaquer mon clan pendant que le chef Aiseki et ses meilleurs généraux, sans compter les plus brillants stratèges Ichizoku, sont là, c'était complètement stupides ! En plus toi, tout chef de clan que tu es, tu as l'air d'un parfait abruti, je suis sûr que ce n'est même pas toi qui prend les décisions ici ! Et franchement, trainer quelqu'un sur autant de kilomètres si on veut la garder en vie, ce n'est pas la meilleure idée qu'on puisse avoir ! N'importe quoi ! T sais que j'aurais pu en crever de tes coups répétés sur la tête et de toutes ces roches pointue dans les montagnes ? C'aurait été dommage, pas vrai, de perdre le chef du clan ennemi alors qu'on veut s'en servir pour attirer le reste du clan ici ? Et je me fiche de ce que ton clan peut bien surveiller, dans le mien il y a des personnes suffisamment intelligentes pour déjouer tes pièges stupides, et des routes que tu n'imagines même pas empruntables !

Elle souffla. Bon, elle avait l'air d'avoir purement et simplement piqué une crise là, mais en fait c'était calculé. Très précisément calculé. Car pendant qu'elle hurlait haut et fort ce qu'elle pensait, ses mains s'activaient sur les chaînes de ses bras, le bruit masqué par ses cris. Et quand elle réussit enfin à libérer une de ses mains, elle dut crisper la mâchoire de toutes ses forces pour ne pas sourire de satisfaction. Elle força un soupir.

-De toute façon vous n'avez aucune chance contre notre alliance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://7kanokyon.forumactif.com
Meygan

Chef officieux du Clan Nozomi
Chef officieux du Clan Nozomi

Messages : 11
Date d'inscription : 30/05/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Arc en argent
Statut: Chef de clan officieux

MessageSujet: Re: Ah, ah, ah... T'appelles ça un enlèvement ?... [Meygan, pour l'instant]   Ven 2 Juil - 14:09

No comment sur mon temps de réponse TT

Meygan en avait marre. Marre de ces abruti de soldats qui s'excusaient sans qu'il ne leur fasse le moindre reproche, marre de son frère incapable , borné et imbécile et marre de cette pimbêche Ichizoku qui n'avait pas encore compris qu'en tant qu'ennemie et en plus femme, elle n'avait pas son mot à dire. Se relevant en donnant un énorme coup de poing contre l'accoudoir de son fauteuil il se releva et avança vers elle, la saisissant au col de sa veste.

-Ecoute ma belle, tes paroles n'ont absolument aucune valeur ni pour moi ni pour aucune personne de mon clan. Donc ne prononce pas un mot de plus ou je te jure que tu ne seras pas en mesure de marcher ou de parler pendant les trois prochaines semaines ! J'ai été clair ?

Il la lâcha d'un geste rageur, envoyant sa tête valser un peu en arrière et commença à faire les cent pas en serrant et desserrant les poings. Cette petite garce serait capable de s'enfuir s'il quittait un seul instant cette pièce... Sans compter qu'il ne fallait pas oublier que les Ichizoku étaient manipulateurs dan l'âme... Il ne pouvait même pas faire confiance aux soldats sur ce coup-là. Alors qu'il réfléchissait, la porte s'ouvrit à la volée laissant entrer son frère sous le regard ahuri de Meygan. Mais il faisait quoi là ?

-Eh M...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, déjà plaqué contre le mur avec une main sur la bouche pour le faire taire. Alors qu'il meumeumait sans que Mey ne comprenne un seul mot, il se prit une gifle monumentale de son frère.

-Non mais tu fais quoi là ?! T'es abruti ou tu le fais exprès ?

Baissant d'un ton pour que la femelle ne puisse pas l'entendre, il murmura.

-Sors d'ici et laisse-moi régler ça, elle ne sait pas que j'existe, je te rappelle. Alors s'il te plait, évite de parler dans cette pièce, vu qu'on a la même voix, et surtout, évite de m'appeler Meygan.

Son frère hocha la tête et se dégagea, le fixant d'un regard glacé et agressif avant de ressortir. Bon, il en aurait pour un mois de rancune sévère avec cette claque... La porte claqua et Meygan soupira, tournant la tête vers la chef de clan. Elle avait bien calmé ses nerfs on dirait. Aucune chance contre l'alliance Ichizoku-Aiseki ? Cette fille lui semblait un brin présomptueuse, tout de même. Ce n'est pas parce qu'elle avait des lanceurs d'énergies et des hypnotiseurs amateurs de son côté qu'elle pouvait vaincre les Nozomi si facilement. La clan orange était invincible et invaincu, il garderait cette réputation jusqu'au bout. Il ne remarqua même pas qu'elle s'était libérée un main et se rapprocha d'elle, effleura sa joue.

-Sais tu seulement quelle est la place des femmes ici ? En tant que chef d'ennemis, déjà, tu n'as pas énormément de droits en ces lieux, mais en tant que femme en plus... Tu ne vaux rien ici, alors tant que tu sera dans ce bâtiment, tu ne seras qu'un misérable larve à la merci de mes hommes. Donc je te déconseille fortement d'essayer de sortir...

Menace voilée pas si voilée que ça, Meygan traça une minuscule griffure sur la joue de la fille puis retourna s'asseoir, la regardant se débattre d'un air satisfait. C'était amusant, finalement. Maintenant, restait à attendre que les autres essayent de venir la sauver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arphentorna.forumactif.com/index.htm
Mizuri

Chef du clan Ichizoku
Chef du clan Ichizoku

Messages : 162
Date d'inscription : 30/05/2010

Détails
Points de Vie:
63/100  (63/100)
Arme: Shurikens
Statut: Chef de clan

MessageSujet: Re: Ah, ah, ah... T'appelles ça un enlèvement ?... [Meygan, pour l'instant]   Mer 1 Sep - 1:01

[Jvoulais ne pas répondre et attendre qu'Änthes et Alessio viennent me sauver mais finalement, t'auras le droit à un post x)]

Mizuri serrant les dents et écarta de son mieux son visage quand il la saisit au col. Elle détestait ce clan de prétentieux misogynes qui se prenaient pour les rois du monde. Elle détestait avoir l'impression d'être prise pour un objet que l'on manipule à sa guise juste parce qu'il est muni de deux proéminences à la poitrine et pas d'une tige reproductrice. Elle détestait cette façon de penser totalement absurde qui voulait la supériorité des hommes sur les femmes dans ce clan stupide. Et plus que tout, elle détestait qu'un imbécile quel qu'il soit pose ses mains sur elle. Aussi lui cracha-t-elle au visage avant qu'il ne la lâche, au risque de se faire maltraiter. Tant pis, la rage était plus puissante que la peur, même si son estomac s'était légèrement serré à sa menace. Après tout, la seule chose qu'il lui fallait c'était de l'avoir vivante.. Quoique non, il n'avait même pas besoin d'elle vivante en fait. Mizuri déglutit difficilement. Il l'avait menacée uniquement si elle parlait non ? Alors qu'elle s'apprêtait à ce qu'il s'énerve, elle entendit la porte s'ouvrir et le bruit d'un choc contre le mur. Bon, elle pouvait au moins remercier celui qui venait d'enter pour avoir pris à sa place. Elle entendit le bruit d'un gifle et profita que le chef ennemi soit en train de crier, pour commencer à libérer sa seconde main, s'arrêtant dès qu'il se mit à chuchoter pour tendre l'oreille. Hélas, impossible de l'entendre. Arg ! Elle aurait tellement aimé avoir des informations secrètes... Elle entendit l'autre sortir et vérifia que sa première main était bien parfaitement libre.

Elle eut une légère nausée quand la main effleura sa joue, se débattant pour échapper à ce contact qui la répugnait. Elle s'immobilisa à sa phrase... Comment ça "à la merci de ses hommes" ?! C'était quoi ça, il osait la menacer de... Elle se mordit violemment la langue pour réprimer une envie de vomir. Elle tira sur sa deuxième main, essayant de la libérer elle aussi. Elle sortirait d'ici, même si elle devait réduire tous les hommes de ce clan à l'état de pantin. Hors de question qu'un seul de ces barbares ne pose un seul millimètre de peau sur son corps. Énervée et légèrement effrayée, Mizuri tirant de toutes ses forces sur sa main encore attachée et sentit quelque chose craquer, un tendon ou quelque chose dans le genre, poussant un cri de douleur en sentant la membrane s'arracher (-9PV). Mais c'est pas possible ça ! Elle avait la poisse ou quoi en ce moment ?! Encore un coup de cette fichue neige... Elle marmonna entre ses dents.

-Dieu Ichizoku... Ça commence sérieusement à me gaver ! Et l'autre là je suis sûr qu'il se marre...

Utilisant sa main libre, elle essaya de défaire ce qui l'emprisonnait. A croire que l'un des deux qui l'avaient attaché était plus doué que l'autre. Elle soupira et gémit de douleur quand ce qui lui retenait le bras effleura son poignet. Mais c'est que ça faisait super mal en plus !

-Saloperie de journée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://7kanokyon.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ah, ah, ah... T'appelles ça un enlèvement ?... [Meygan, pour l'instant]   Aujourd'hui à 14:27

Revenir en haut Aller en bas
 

Ah, ah, ah... T'appelles ça un enlèvement ?... [Meygan, pour l'instant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Amazzalar :: Crevasse Akijën :: Quartier Général des Nozomi-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit