AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Design optimisé pour Google Chrome et Safari.

Date : 9 de Onohozu 802

Partagez | 
 

 Nouvel An kanokyen, An 801 [RP hors contexte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Änthes

Chef du clan Aiseki
Chef du clan Aiseki

Messages : 76
Date d'inscription : 30/05/2010

Détails
Points de Vie:
77/100  (77/100)
Arme: Energie
Statut: Chef de clan

MessageSujet: Nouvel An kanokyen, An 801 [RP hors contexte]   Ven 11 Juin - 11:29



Änthes leva les yeux au "ciel", à vrai dire c'est plus la mer qu'il voyait au dessus de sa tête. Aujourd'hui, jour du nouvel an, il s'était rendu à Yukashi comme la quasi totalité des gens en ayant la possibilité. Il avait tant bien que mal réussit à se diriger vers la grande place, la dernière fois qu'il y avait mit les pieds c'était avec ses parents et il n'avait que 7 ans, quoi qu'il en soit il régnait toujours la même atmosphère effervescente et joyeuse, et la ville était toujours aussi spectaculaire pour les étrangers à la ville sous-marine.
La gigantesque place de pavé blanc éclatants était bondée et bourdonnante de discussions joyeuses et animées malgré l'heure encore matinale. Comme convenu il y a déjà une bonne centaine d'année, las couleurs de cette fêtes sont le blanc et l'argent, couleurs neutres ne prenant aucun parti concernant les clans et les différents entre ceux-ci. Tout le monde avait donc revêtu des habits à ces couleurs, sans exception car cette égalité entre les kanokyen durant cet unique jour était presque devenu sacré au fil du temps et toute mention des clans était prohibée tandis que le chefs de clan pouvaient enfin passé une journée en tant que kanokyen et uniquement sous ce titre.
Il avait donc choisit des vêtements simples et blanc aux ourlets argentés, rien ne laissait pensé qu'il dirigeait le clan Aïseki et il ne comptait le faire remarquer à personne, c'est d'ailleurs aussi pour cela qu'il avait donné quartier libre à Hyiou qui pouvait bien s'amuser un peu.
Du côté du présent de l'amitié, Änthes avait tenté de confectionner un petit quelque chose, tant bien que mal, enfin plus mal que bien car il est (très) peu habile de ses mains. En voyant le résultat la veille il n'avait eut pour commentaire des autres qu'un "C'est bien mieux qu'il y a 10 ans !", ce qui ne supposait pas que c'était réellement "réussit"; c'était passable en fait, et seulement passable. Il comptait l'offrir plus tard dans la journée, et peut-être même plutôt dans la soirée, la lumière des lampions ne sera pas assez vive pour distinguer totalement toutes les imperfections . . .
Le jeune homme se fondit donc dans la foule et rechercha vainement quelques visages connus, bien qu'il n'y ai qu'une probabilité minime qu'il ne croise qui que ce soit de connu, et bien évidement il devrait bien à un moment ou à un autre rencontrer d'autres personnes, mais les visages connus c'était bien pour débuter la journée . . . Tiens, tant qu'on en parle voici . . . Alessio . . . Oui bon c'est vrai qu'ils ne s'entendent pas trop, d'ailleurs son petite air supérieur l'exaspérait déjà rien qu'à l'apercevoir, et puis sans parler du regard presque méprisant qu'il porte sur les autres, et puis sa façon de parler aux gens, et puis aussi . . . Le nouvel an est une journée de paix, il allait devoir faire des efforts, des gros efforts . . . Il s'approcha et lui dit du ton le plus détaché et le plus aimable possible, avec un accent d'exagération involontaire :

- Ça alors, Alessio ! Comment vous portez vous ?


La phrase sonne mal, ça sonne vraiment pas de parler ainsi à quelqu'un comme Alessio, en fait il aurait dût se taire, enfin bon ce qui est dit est dit, il n'y a plus qu'à espérer que l'autre ne le prendra pas mal et ne lui crache son venin à la figure. C'est jour de fête, et il est possible que le jeune prétentieux fasse quelques efforts d'amabilité exceptionnelle ou même d'indifférence ce serait dajà mieux que son attitude habituelle . . . Prenons ça pour un test: Est- on réellement capable de rester calme face à quelqu'un qu'on ne supporte pas ? Les fêtes précédentes ont prouvé que oui. Alors : Änthes est- il réellement capable de rester calme face à quelqu'un qu'il ne supporte pas ? La fête précédente avait prouvé que non . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolness

Pacificateur
Pacificateur

Messages : 13
Date d'inscription : 20/06/2010

Détails
Points de Vie:
40/100  (40/100)
Arme: Fléchettes / Hallebarde
Statut: Pacificateur

MessageSujet: Re: Nouvel An kanokyen, An 801 [RP hors contexte]   Dim 11 Juil - 1:01

Alenxiander s'était levé à l'aube pour l'occasion. Lahndtra était occupée, elle avait un message urgent à délivrer ailleurs, et c'est avec regret qu'il s'était rendu au quartier général Naikozu sans elle. Lady Keep, elle, suivait ses pas, inlassablement, comme la parfaite image fantomatique qu'elle était. Edward et Yui étaient partis plus loin, eux. Où, il n'en avait aucune idée. Et il s'en fichait, à vrai dire. Enfin toujours est-il qu'il se retrouvait perdu dans une foule d'inconnus et qu'il n'avait aucune envie d'aller voir les quelques Nozomi qu'il reconnaissait parmi les personnes présente. Non, la Grande Trêve était prévue pour les mélanges ethniques, après tout. Et puis il en avait un peu marre de ne côtoyer que des misogynes jour après jour. Après un regarde circulaire, il alla aborder une jeune femme aux longs cheveux rouge sang qui semblait aussi seule que lui.
Spoiler:
 
-Bonjour mademoiselle...

Elle tourna la tête d'un air intrigué, observant l'homme qui se dressait devant elle. Elle devait être jeune, plus jeune que lui en tout cas, étant donné qu'il ne l'avait pas vu à la dernière fête dix ans plus tôt. Et puis de toute façon, elle semblait vraiment jeune. Quinze, seize ans peut-être. Elle lui attribua un grand sourire.

-Bonjour ! Je cherchais justement une personne à peu près gentille avec qui discuter. Mais j'ai croisé énormément d'hommes dédaigneux aujourd'hui... et je n'aime pas approcher les femmes...

Lolness crispa légèrement la mâchoire. Ah oui, les Nozomi... Même dans cette fête, ils se sentaient obligés, la plupart du moins, de dénigrer les femmes. Ah.. n'importe quoi. Il tourna légèrement les yeux vers Lady Keep, à côté de lui, invisible, qui lui souriait en chantonnant, louchant trop sadiquement à son goût sur la fille à qui il s'adressait. Bah.. Lady Keep n'était qu'une création de ses cauchemars après tout, elle ne pouvait pas s'en prendre aux gens. Pas vrai ?

-Je comprend, c'est vrai qu'il y a énormément d'hommes irrespectueux dans le monde... Quel est votre c.. nom ?

Quel imbécile ! Il avait failli lui demander à quel clan elle appartenait ! Ça c'était bien lui, d'enchaîner gaffe sur gaffe sans s'en apercevoir...

-Je m'appelle Izumi. Izumi Sachiko.

Izumi ? Elle portait le nom d'un clan ? Bon, il savait comme pas mal de monde qu'Izumi était aussi un prénom qui dans le langage ancestral de ce clan signifiait source, mais tout de même...

-Izumi ? Vous portez le même nom que le clan ?
-Oui... Mais on ne mentionne pas les clans à cette fête !


Elle avait dit ça avec un grand sourire et sans le moindre reproche, mais il baissa les yeux, gêné.

-Oui, pardon. C'est juste que ça me surprend toujours d'entendre des personnes porter ces prénoms... J'ai déjà croiser quelqu'un qui s'appelait Nozomi aussi, à cette fête, il y a dix ans.
-Eh bien il faut croire que vous croisez souvent des personnes aux noms de clan ! Mais vous ne m'avez pas dit votre nom...
-Lolness, Alenxiander Lolness. Mais si mon prénom est trop dur, vous pouvez m'appeler par mon nom de famille.
-Effectivement... Eh bien Lolness, j'ai été ravie de vous rencontrer ! Vous êtes un homme charmant.


Après l'avoir regardé quelques instants, elle poursuivit avec un petit sourire.

-Et bien plus vieux que moi aussi, heureusement que mes parents ne sont pas là, ils n'aiment pas que je parle à des gens trop âgés...
-Je ne suis pas si âgé... je n'ai que 22ans.
-Par rapport à moi qui en ai quinze, c'est assez âgé quand même.
-Pour sept petites années...


Quinze ans ? Ah oui, quand même. Quand il pensait plus jeune.. Il n'avait pas eu tort. Pas étonnant qu'il ne l'ai jamais vue, elle avait cinq ans à la dernière fête, il n'avait pas du lui prêter grandement attention. Alors qu'ils discutaient depuis un certain temps, une jeune femme qui devait avoir à peu près l'âge de Lolness arriva. Il put aisément admirer ses cheveux blancs argentés et la splendeur de leurs reflets bleus.

-Izumi ! Qu'est-ce que tu fais ? Tes parents arrivent, tu sais très bien qu'ils ne veulent pas te voir parler avec des plus de 18ans ! Tu pourras reparler avec cet homme plus tard mais pour l'instant, dépêche-toi de partir avant qu'ils ne te voient.
-Oui Lene !


Elle adressa un sourire radieux à Lolness.

-Je reviens plus tard !

Puis elle se perdit dans la foule.

-Excusez-moi de vous avoir interrompus mais si ses parents l'avaient vu elle aurait passé un sale quart d'heure, vous comprenez...
-Tout à fait oui, bien sûr... Vous vous appelez Lene c'est bien ça ?


Dernière édition par Lolness le Jeu 15 Juil - 2:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Placida Lene

Pacificatrice
Pacificatrice

Messages : 13
Date d'inscription : 10/07/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Arcs et flèches
Statut: Pacificatrice

MessageSujet: Re: Nouvel An kanokyen, An 801 [RP hors contexte]   Lun 12 Juil - 3:43

Lene s'étira. Ah, la journée commençait merveilleusement bien ! Il y avait un splendide soleil à travers les vitres, malgré qu'elle ne le voit qu'à travers le toit ouvert du temple, la bulle de verre de Yukashi, la mer et en plus de cela les nuages immaculés. Mais il était beau quand même, ce soleil, en tout cas sa lumière avait eu tôt fait de réveiller la jeune prêtresse. Il faisait beau, on était le 21 de Yariku, c'était jour de fête ! Quelle journée plus magnifique que celle-ci ? Elle s'était réveillée au milieu du temple, dont elle avait une fois encore oublié de sortir alors qu'elle tombait de sommeil, et s'était empressée d'aller réveiller son fils avant le début de la fête. Puis elle s'était habillée. Différemment de d'habitude, histoire qu'il soit un peu moins visible qu'elle était une prêtresse Naikozu. Elle avait enfilé une jupe courte et blanc argenté, dentelée de noir en bas, avec de multiples ceintures et bijoux pour décorer la robe. A sa main gauche, elle portait une mitaine noire qui ne dépassait pas son poignet, laissant un carré de peau découvert sur le dos de sa main et laissant quasiment voir ses doigts en entier. Sur l'autre bras, elle portait simplement une mitaine sans main qui montait de son poignet à un peu en-dessous de ses épaules. Noire, elle aussi, avec des perles au poignet. Et comme haut elle portait un court chemisier de cuir noir moulant décolleté, enfilé par dessus un débardeur blanc qui ne dépassait que de quelques centimètres sur le bas. Elle portait aussi une cravate blanche, et avait laissé ses cheveux flotter sans attache, juste un petit diadème noir. Un style très noir&blanc, au final. Et puis la fête avait commencé...
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
De tous les côtés, de toute les galeries étaient arrivées des centaines et des centaines de personnes, toutes de clans différents. Aiseki, Ichizoku, Ensoku, Izumi, Onotsuma, Nozomi et même les Déserteurs, tous étaient au rendez-vous. Les Naikozu sortaient de leurs locaux les uns après les autres, et très vite ce fut l'effervescence. Des visiteurs, des festoyeurs de partout, Lene perdit très vite Quies de vue quand il partit jouer avec des copains du même âge. Bah.. Tant qu'il ne s'aventurait pas à parler à des personnes trop âgées... Elle confia à un adolescent Naikozu de passage la mission de le surveiller, ce qu'il fit sans protester. Puis elle se mêla à la foule, s'amusant avec les autres, ne prêtant véritablement pas attention à grand monde. Jusqu'à ce qu'elle voie Loji et Ikimi Sachiko à la recherche de leur fille, et qu'ils lui demandent de les aider à la retrouver. Elle n'y vit aucun inconvénient et prêta plus attention aux gens, cherchant la chevelure rouge sang de la jeune fille parmi toute la foule présente. Elle finit par la repérer, en pleine discussion animée avec un homme plus âgé... Il devait avoir à peu près le même âge que Lene, un peu plus jeune peut-être. Jetant un oeil aux parents de l'adolescente qui s'approchaient, elle se précipita vers Izumi.

-Izumi ! Qu'est-ce que tu fais ? Tes parents arrivent, tu sais très bien qu'ils ne veulent pas te voir parler avec des plus de 18ans ! Tu pourras reparler avec cet homme plus tard mais pour l'instant, dépêche-toi de partir avant qu'ils ne te voient.
-Oui Lene !

La jeune fille adressa un magnifique et grand sourire à l'homme en lui assurant qu'elle reviendrait. Attendrie, Lene se promit de faire à peu près tout ce qu'elle pouvait pour tenir les parents éloignés de leur enfant. Ils étaient trop protecteurs avec elle, ce n'était plus possible. Quand Izumi eut disparu dans la foule, la prêtresse se tourna vers le jeune homme.

-Excusez-moi de vous avoir interrompus mais si ses parents l'avaient vue elle aurait passé un sale quart d'heure, vous comprenez...
-Tout à fait oui, bien sûr... Vous vous appelez Lene c'est bien ça ?

Lene hocha la tête. Bon, c'était facile aussi, Izumi avait crié son nom haut et fort... Avec un sourire amusé elle répondit :

-Parfaitement... Mais je ne crois pas connaitre votre nom, jeune homme. Il est impoli de présenter les autres avant soi-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessio

Fiancé de Mizuri
Fiancé de Mizuri

Messages : 21
Date d'inscription : 30/05/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Shurikens
Statut: Fiancé de la Chef de Clan

MessageSujet: Re: Nouvel An kanokyen, An 801 [RP hors contexte]   Lun 12 Juil - 4:47

Alessio ouvrit les yeux. Il était tôt, encore. Mais Mizuri était apparemment déjà partie, puisqu'elle avait été contrainte de dormir ici cette nuit et qu'il ne la voyait nulle part. Oui, forcément, dès qu'elle pouvait avoir une occasion d'être loin de lui, elle sautait dessus et s'enfuyait. Il soupira et se redressa, se levant en s'étirant et allant enfiler les seuls vêtements blancs et argentés qu'il possédait : une veste immaculée avec ornements argentés sur les manches et un pantalon lui entièrement blanc. Il noua un partie de ses cheveux trop longs avec un bandeau argenté, n'y rangeant pas de shuriken pour la première fois depuis dix ans. Ça lui faisait étrange de n'être pas armé. Mais il n'avait pas besoin d'arme là où il allait, et personne ne l'attaquerait sur la route. Fermant sa veste sur sa chemise blanche, il arrangea une dernière fois sa coiffure et sortit de sa chambre en tapotant la pointe de son pied sur le sol pour bien enfiler ses chaussures.
Shinji l'attendait devant la porte, satisfait que, pour une fois, il se soit réveillé tôt. Le serviteur aveugle guida son ami jusqu'à l'extérieur du bâtiment, l'accompagnant jusqu'à Yukashi.

-Shin.. Tu sais, tu n'es pas obligé de rester avec moi à la fête, tu peux essayer de rencontrer des gens... C'est l'occasion...

Mais son ami secoua négativement la tête et continua de la suivre, s'attirant un soupir amusé. Bon, très bien, il restait. Alessio se fondit dans la foule, regardant chaque personne de son habituel air supérieur. Oui bon, ici il ne pouvait pas se vanter d'être le fiancé privilégié et.. haï en fait de la chef du clan Ichizoku, mais ça ne l'empêchait pas d'être absolument et insupportablement prétentieux. Il sourit à deux ou trois femmes qui couvaient sur lui des regards d'envie, d'un sourire fade et sans émotion, qui signifiait clairement "je te souris par politesse, mais je suis déjà pris, ma belle". Elle l'avaient apparemment toutes compris car elles s'éloignèrent en soupirant. Oui bon hein, il tenait à Mizuri. Elle le détestait déjà, pas la peine qu'elle trouve une excuse merveilleuse pour le jeter dehors : infidélité, c'était une raison suffisante. Il n'avait jamais pris le risque et ne le prendrait jamais. Non, quoiqu'elle puisse dire ou faire, il deviendrait chef de clan par alliance. Point final.
Une voix le sortit de ses réflexions égoïstes. Un voix arrogante qui appartenait à quelqu'un qu'il avait déjà rencontré. Mais il ne s'était pas encore tourné pour savoir qui. Il cherchait où il avait déjà entendu cette voix de gamin (d'un an plus jeune --) arrogant. Ah oui, c'était ça. Celui qui n'était pas capable de faire la différence entre "honneur" et "horreur". L'insupportable chef de clan Aiseki qu'il avait été forcé de supporter. Änthes Andor. Qui lui semblait encore plus arrogant avec sa phrase qui sonnait extrêmement faux. Serrant légèrement les dents, Alessio s'efforça d'être aimable. S'efforça...

-Je me porte bien. Enfin... Oui bien.

Il retint difficilement le "Je me portais bien avant que tu n'arrives" qui lui brûlait les lèvres. Non, aimable on a dit Alessio !

-Comment allez-vous depuis la dernière fois ?

Sa phrase ne semblait pas grandement plus intéressée par la réponse que celle d'Änthes en vérité. Normal, ce n'était dans sa nature ni d'être aimable, ni de s'intéresser aux autres. Alors les deux en même temps, forcément, ça sonnait faux. Maintenant, restait à savoir : gaffe ou pas gaffe ? Autrement dit, lequel des deux craquerait en premier....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arphentorna.forumactif.com/index.htm
Lolness

Pacificateur
Pacificateur

Messages : 13
Date d'inscription : 20/06/2010

Détails
Points de Vie:
40/100  (40/100)
Arme: Fléchettes / Hallebarde
Statut: Pacificateur

MessageSujet: Re: Nouvel An kanokyen, An 801 [RP hors contexte]   Jeu 15 Juil - 2:43

Lolness observait la jeune femme en face de lui avec intérêt. Une parfaite inconnue, qui se comportait avec lui comme avec un ami. Petites piques amusées et gentilles moqueries. En face de lui, derrière la jeune femme nommée Lene, Lady Keep secouait la tête de droite à gauche en tenant sa main sur son coeur, l'autre toujours accrochée à la jambe de son nounours. Elle se remit à fredonner un air, sans paroles, fermant et rouvrant les yeux au rythme des mouvements de sa tête. Elle s'avança vers Lene, faisant mine de la mordre sans que Lolness, agacé et paniqué,ne laisse rien paraître sur son visage. Alors, fredonnant doucement, elle contourna la jeune femme et s'agrippa à la jambe de Lolness, lui tirant un frisson apeuré. Puis elle ricana et murmura. "Tu aurais du t'appeler Loveness, Adelphós". Il retint de justesse un "Je ne suis pas ton frère, petite garce", de peur de passer pour fou. Oui, il comprenait la langue ancestrale Nozomi. Adelphós... Quelle idiote. Et puis pourquoi Loveness d'abord ? Elle insinuait quoi la gamine avec ses mots Ensoku ?! Surtout que ça ne voulait rien dire...
Tout cela n'avait duré qu'un court instant, et il reprit rapidement ses esprits pour répondre, après une légère courbette moqueuse :

-Pardonnez mon impolitesse très chère. Je me nomme Lolness. C'est mon nom de famille en vérité mais mon prénom est suffisamment imprononçable pour que personne ne le mentionne jamais.

Il avait parlé un peu bizarrement, quand même. Ça faisait un peu noble de dernière zone, c'était juste un peu ridicule, un peu stupide aussi mais qu'importe. Il était là pour s'amuser non ? Et il s'amusait déjà beaucoup à jouer avec elle. Car tout ça n'était qu'un jeu, mine de rien...

-Je suis ravie de faire la connaissance d'une femme aussi charmante, dame Lene.

Dit-il en avançant sa main dans les cheveux de la jeune femme, ses doigts effleurant quelques instants la douceur argentée. Puis il retira sa main aussi vite qu'il l'avait mise quand un murmure amusé retentit à ses pieds. Et quand il eut ramené sa main à lui, ce fut pour voir Lady Keep sautiller en riant autour de ses jambes en chantonnant "Loveness, Loveness, Loveness ! Apoplánisi*". Ah mais ! Quelle peste ! Il l'aurait bien grondée mais il y avait Lene. Et il s'était promis de cacher LK à toute personne existant dans ce monde...

-------------------------------------------------------
*Séduction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Placida Lene

Pacificatrice
Pacificatrice

Messages : 13
Date d'inscription : 10/07/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Arcs et flèches
Statut: Pacificatrice

MessageSujet: Re: Nouvel An kanokyen, An 801 [RP hors contexte]   Jeu 15 Juil - 3:03

L'homme devant elle était étrange. Le regard de Lene s'emplit de curiosité. Une seconde plus tôt il la fixait avec une sorte de sourire béat, la seconde d'après il semblait regarder quelque chose derrière elle, et la prêtresse put clairement discerner de la colère et de la peur dans ses yeux. Tournant discrètement la tête, elle ne vit cependant rien. Mais que regardait-il donc ainsi ? Peut-être un souvenir qui lui revenait en mémoire ? Dans ce cas il regardait dans le ville et elle se faisait des idées. Oui c'était sûrement ça. Elle fixa sa courbette d'un air incrédule, avant de comprendre qu'il se moquait d'elle. Ah les hommes.

-Pardonnez mon impolitesse très chère. Je me nomme Lolness. C'est mon nom de famille en vérité mais mon prénom est suffisamment imprononçable pour que personne ne le mentionne jamais.

Elle soupira en souriant. Ben voyons, son nom de famille ? Quel prénom imprononçable pouvait-il avoir au point de ne même plus le donner ?

-Lolness ? Et bien dans ce cas je vous prierais de m'appeler Placida, question d'égalité, n'est-ce pas ?

C'était un peu ridicule, mais elle n'aimait pas appeler les gens par leur nom de famille. Enfin, sauf s'ils faisaient pareil en retour, bien sûr. Elle regarda la main dans ses cheveux, surprise, et rougit, détournant un peu le regard.

-Je suis ravie de faire la connaissance d'une femme aussi charmante, dame Lene.

Ses mains allèrent récupérer ses cheveux, saisissant une mèche pour glisser de haut vers le bas avec ses deux mains, gênée. Elle reprit rapidement contenance et lui sourit, un peu ironiquement.

-Moi de même, très cher Lolness au prénom mystérieux. Si vous ne me le donnez pas, oubliez donc également le mien.

Ça l'aurait quand même amusé de connaître le nom de ce mystérieux jeune homme... Tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Änthes

Chef du clan Aiseki
Chef du clan Aiseki

Messages : 76
Date d'inscription : 30/05/2010

Détails
Points de Vie:
77/100  (77/100)
Arme: Energie
Statut: Chef de clan

MessageSujet: Re: Nouvel An kanokyen, An 801 [RP hors contexte]   Mar 27 Juil - 2:51

Rien qu'à voir la tête de ce "cher" allié d'Alessio et à écouter la façon totalement désintéressée avec laquelle ce prétentieux de "je-suis-le-fiancé-de-la-chef-de-clan-alors-à-mes-pieds-bande-de-vauriens", Änthes eut la vague, très vague, impression qu'il valait mieux ne pas essayer d'aller trop loin avec lui. Mais tout de même, il fallait prendre ça comme un . . . défi personnel dirons-nous . . . Enfin bon, Änthes avait déjà bien du mal à rester fixé sur cette façon de voir, alors il avait bien du mal à voir Alessio prendre cette initiative aussi pas-si-bête-que-ça qu'ils soit . . . Enfin pour l'instant l'autre ne montrait aucune intentions belliqueuses.

- Eh bien je dirais que la vie fut vécue comme à l'habitude et qu'il n'y a rien de notable qui puisse vous . . . intéresser.

IL insista quelque peu sur ce dernier mot, que son interlocuteur le prenne comme il veut, le plus important c'est qu'il tienne le coup, trouver les limites de "l'adversaire" est important (surtout quand il s'agit de provocation), mais connaitre ses limites l'est encore plus. Il avait appris ça à force, mais n'avait pas encore réussis à mettre cette petite effluve de sagesse en pratique, c'était déjà bien qu'il ait finit par comprendre ça . . . Et justement il lui prenait une subite envie de "pousser un peu le bouchon".

- Quoi que j'ai sûrement quelque chose d'intéressant à vous apprendre, de . . . croustillant . . . Il parait que Mizuri ne viendra pas . . .

Il fit une pause et guetta les réactions du "future chef de clan" (gare à vous !!), il devait sûrement voir où il venait en venir mais il devait aussi sûrement être en train de se persuader qu'il n'en avait rien à faire. Le jeune chef de clan hésita encore un peu, mais ne résista pas à l'envie de prononcer cette phrase qui naissait dans son esprit :

- J'imagine que vous comprendrez qu'elle veuille profiter de cette ô combien bénite journée durant laquelle elle ne verra même pas vôtre ombre au coins d'un couloir du QG, et n'entendra pas plus vôtre voie ô combien exaspérante et éprouvante pour ses nerfs . . . Mais après tout je la comprends tout à fait moi . . .

Plutôt fier de ce coup là Änthes se décida à lâcher prise, en fait le défi personnel n'aurait peut-être pas été d'être aimable avec la personne qu'il détestait la plus pour l'instant, mais plutôt de provoquer suffisamment ce dernier pour être satisfait sans pour autant provoquer un accrochage violent qui serait regrettable à la vue de cet événement sensé (je dis bien sensé) exprimer la paix, la sincérité et l'amitié (mais pas avec tout le monde . . .). Pour finir Änthes ajouta un simple :

- Sur ce je vous laisse profiter de cette journée de tranquillité.

Sans rien attendre ni rajouter il tourna les talons et commença à repartir dans la foule d'une démarche calme est plutôt lente mais pas trop. Il avait repéré un petit stand vendant divers bijoux sur le thème de la paix entre les 7 clans, du style bracelets fait de 7 tiges d'argent très bien ouvragées sertis de pierres colorées. Il comptait bien en acheter un pour Hiyou, après tout ce qu'elle fait pour lui chaque année, il peut bien faire plaisir à sa "grande soeur", la seule réelle difficulté sera bien évidement de la retrouver à travers la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessio

Fiancé de Mizuri
Fiancé de Mizuri

Messages : 21
Date d'inscription : 30/05/2010

Détails
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Arme: Shurikens
Statut: Fiancé de la Chef de Clan

MessageSujet: Re: Nouvel An kanokyen, An 801 [RP hors contexte]   Sam 14 Aoû - 20:32

Ce chef de clan était insupportable. Insupportable jusqu'à la moelle de ses os. Et les mains d'Alessio se crispèrent légèrement, sans qu'il ne serre les poings non plus. Pour faire clair, je dirais qu'un coup de poing ne les aurait pas fait bouger d'un millimètre. Bon, il n'avait pas tort sur le point que rien à son propos ne pourrait l'intéresser. Il se fichait de ce qui pouvait lui arriver comme de sa première tasse de thé. Et on ne comptait pas le nombre de tasse de thé qu'il avait bu dans sa vie. Alessio fut tenté de l'envoyer paitre. En fait, il se demandait même pourquoi cet abruti était venu lui adresser la parole. Retenant un soupir exaspéré, Alessio concentra toutes ses forces à paraitre aimable, ou au moins moins agacé qu'il ne l'était réellement. Mais jusqu'où l'autre gamin irait pousser la provocation ?

- Quoi que j'ai sûrement quelque chose d'intéressant à vous apprendre, de . . . croustillant . . . Il parait que Mizuri ne viendra pas . . .

...Loin, apparemment. Comment osait-il lui rappeler ça ? Et surtout, surtout, comment était-il au courant ? Mizuri était en contact avec lui et le lui avait annoncé ? Non, fort peu probable... Alessio contint sa colère. Il détestait que les gens de l'extérieur soient au courant des histoires internes. Encore plus que des gens comme LUI soient au courant. Änthes Andor et lui ne pourrait sûrement jamais s'entendre. Non, c'était même impossible qu'ils s'apprécient ne serait-ce qu'un peu. Mais la seconde phrase du chef Aiseki le fit serrer les dents. Il allait trop loin ce coup-ci. Mais Alessio resta calme. Dans le genre pas trop calme quand même...

-Et j'imagine que vous comprendrez que Mizuri en tant que chef de clan a une vie ne serait-ce qu'un peu fatigante, et un certain nombre de responsabilité que vous ne semblez pas prendre la peine d'avoir. Et que ce jour de Trève, par l'impossibilité d'un combat, était un jour rêvé pour qu'elle fasse une pause. Et qu'elle est suffisamment nerveuse au sein de membre de clans ennemis pour qu'elle ne soit pas en plus forcé de cohabiter avec eux même pendant une unique journée sans savoir de quel clan ils sont, et s'ils fotn partie ou non du clan qui as tué ses parents. Elle n'aime pas cette fête, je ne vois pas pourquoi elle se fatiguerait à venir.

Il n'en savait rien. En fait, il ne savait même pas si elle était venue ou non à la fête précédente. Il savait juste qu'elle était teigneuse, et qu'elle aurait eu assez de mal à supporter l'ambian.... Non, même ça, il ne le savait pas. Mizuri était un véritable mystère pour lui. Alessio ne répondit pas à la provocation de cette phrase et n'alla pas plus loin que dans ses explications sur le soi-disant caractère de Mizuri. De toute façon, Änthes ne savait rien de sa fiancée. Il avait utilisé la vie de Mizuri pour lui forger un alibi et contenir sa frustration. Car à vrai dire, il savait très bien pourquoi elle n'était pas venue. Elle voulait du calme. Elle voulait de la solitude. Et ni lui, ni les trois quarts du clan n'étaient présents. Ça devait faire un paquet de solitude. Jetant un dernier regard dédaigneux à Änthes, il haussa les épaules et s'éloigna

-C'est ça... Je pense qu'on va en rester là...

Et entre ses dents, il murmura :

-Avant que malgré le caractère pacifiste de cette fête ta tête ne finisse empalée sur la torche la plus proche...

A bas le vouvoiement, de toute façon l'autre gamin imbécile ne l'entendait pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arphentorna.forumactif.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvel An kanokyen, An 801 [RP hors contexte]   Aujourd'hui à 14:28

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvel An kanokyen, An 801 [RP hors contexte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer :: Yukashi :: Place centrale-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit